Top Gun 3D

Édition limitée
Année : 1986
Réalisateur : Tony Scott
Interprètes : Tom Cruise, Val Kilmer, Tom Skerritt, Kelly McGillis, Meg Ryan, Tim Robbins, Michael Ironside
Éditeur : Paramount
BD : 1 BD 3D + 1 BD-50, 111', zone B
Genre : action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 12/06/13
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (MVC 3D)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 6.1
Anglais Dolby TrueHD 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Portugais Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 2.0
Allemand Dolby Digital 2.0
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, italien, danois, japonais, portugais, néerlandais, norvégien, finnois, suédois
Amazon
26,99 €
Pour Tom Cruise, il y a eu un avant et un après Top Gun. Avant, il jouait les ados niais comme dans Risky Business, après, il tiendra le haut de l'affiche pour ne plus le lâcher et cultiver son statut de star interplanétaire.

Ce film, réalisé en 1986 par Tony Scott, symbolise parfaitement l'esthétique clinquante des blockbusters américains des années 80. Produit par Jerry Bruckheimer qu'on ne présente plus, Top Gun raconte l'histoire d'amour entre un pilote casse‑cou et son instructeur(e) sur fond de poursuites aériennes et de musique FM envoûtante.

Une réussite formelle et technique (les scènes de vol aussi sublimes qu'indémodables) que beaucoup ont tenté de copier, en vain.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 14/06/13
Liste des bonus
- Commentaires audio du producteur, du réalisateur, du scénariste et des conseillers techniques de l'armée
- Making of (combats, musiques…) en SD (147')
- Deux story‑boards commentés par le réalisateur en option (7')
- Reportage sur la vraie école de l'aéronovale américaine en SD, alias Top Gun (29')
- Archives : clip, spots, coulisses d'époque du tournage, entraînement de survie, interviews…


Commentaire
Tous les bonus se trouvent sur le disque Blu-Ray 2D, et c'est le carton plein. Tout est captivant. Pour tout savoir sur la façon dans le film a été tourné, les obstacles techniques rencontrés, la motivation des équipes, le concours de l'armée… De quoi rester en immersion totale après le visionnage du film. Le tout présenté assez clairement.
Note bonus : 6/6
Image
En ce qui concerne la version 2D classique présente dans ce boîtier, et identique à la précédente édition Blu‑Ray, effet « wahou ! » garanti. Quelles couleurs ! Quel contraste ! Ça booste un maximum (les visages sont un peu orangers, mais c'est la photographie de l'époque). On redécouvre littéralement le film pour entrer directement dans les cockpits et voir de près les pilotes dégouliner de sueur. Un peu comme si vous n'aviez jamais vu Top Gun.

Juste un bémol, si cette version 2D est identique à celle proposée en 2009, depuis, nous avons pu apprécier d'autres films remasterisés de cette époque, proposant une qualité d'image encore supérieure. Normal, avec le temps, les techniques évoluent et offrent une prime aux remasterisations les plus récentes.

Quant à la version 3D, nous sommes un peu plus réservés. Premièrement, le contraste est flagrant entre certaines scènes de vol et les séquences à terre. Ces dernières profitent finalement assez peu du relief. La 3D apparaît même parfois simpliste, dans le sens où l'on a trop l'impression de différents plans superposés sans lien entre eux. En revanche, dès que les avions entrent en jeu, c'est différent : certaines séquences de vol (pas toutes !), de prises de vues à l'intérieur des cockpits, ou même au sol (cf. l'alignement des appareils sur la longueur de la piste), font plaisir à voir. Dans ces instants précis, la 3D apporte un réel plus à l'action pour une immersion quasi totale du spectateur.

Sur l'aspect qualitatif de l'image 3D, celui‑ci est sans conteste inférieure à la version 2D. La faute essentiellement au mode 3D des téléviseurs, associé à un boost de la luminosité pour compenser l'effet « lunette de soleil » des lunettes 3D et/ou pour gérer au mieux l'effet fantôme (notamment sur les dalles LCD). Résultat, les effets du filtre de réducteur de bruit utilisé pour la remasterisation du film apparaissent au grand jour, avec une perte de précision et un fourmillement des arrière‑plans plus visibles. De même, l'effet « voleur de couleurs » est accentué. Les séquences un peu délavées du film sont ici carrément enveloppées d'un voile blanc. Bref, outre le piqué de l'image, on perd en contraste et en brillance. Une fois cela connu, à vous de choisir quelle version de Top Gun vous voulez voir…
Top image : 03'07 (premier appontage : les reflets de la mer vus du ciel), 64' (décollage au lever du soleil), 75'55 (brochette de F4 sur le tarmac), 89'05 (Tom Cruise devant l'oiseau de feu)
Note image : 3/6
Son
Le son ne change pas par rapport à la précédente édition Blu-Ray. Dès le départ, la musique et les effets arrière nous font hisser les poils. Le spectacle est garanti en VO 6.1 avec du matériel sonore et de l'énergie dans tous les sens. Le pied. Véritablement. En 5.1, ça le fait aussi, la précision et la dynamique sont là, mais on ne retrouve pas cette immersion caractéristique et cette ampleur. Y'a pas photo.
Top son : 67' (un F14 part en vrille), 91'18 (le combat commence)
Note son : 6/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
30/09/20 The Hunt
01/10/20 Un flic
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Florent Siri - Otage
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
florent-siri
priyanka-chopra
rotem-shamir
leila-bekhti
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011