Coup de cœur

One from the Heart
Année : 1982
Réalisateur : Francis Ford Coppola
Interprètes : Frederic Forrest, Teri Garr, Raul Julia, Nastassja Kinski
Éditeur : Pathé
BD : BD-50, 99', zone B
Genre : comédie romantique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/11/13
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.37
HD 1 080p (AVC)
4/3
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
19,02 €
1982. Une année noire pour Francis Ford Coppola, terrassé par l’échec critique et public de Coup de cœur (One from the Heart). Ce film révolutionnaire qui devait ouvrir en grande pompe l’ère du cinéma électronique a rendu Coppola aussi fragile que Le parrain, tourné dix ans plus tôt, l’avait rendu puissant.

Comme si un seul film, dont le budget était passé en quelques semaines de 2 à 25 millions de dollars, avait suffi à mettre sur la touche l’un des cinéastes les plus importants et influents de la décennie écoulée. Zoetrope, la société de production qu’il avait créée en 1969, était maintenant à vendre et, dans quelques mois, le poids de ses dettes s’annonçait insurmontable.

Avec Coup de cœur, et Coppola le répète à l’envi à l’époque, il s’agit de faire entrer le cinéma dans une nouvelle ère numérique : son van Silverfish, sorte de QG sur roues rempli de magnétoscopes Sony Betamax et de moniteurs, fonctionne à plein régime. Ceux qui sont venus sur le tournage de Coup de cœur se souviennent de cet immense wagon argenté transformé en une régie vidéo ultra‑perfectionnée : à l’intérieur, Coppola, rivé à des dizaines d’écrans et de contrôleurs vidéo, dirige son plateau via des haut‑parleurs, réalisant ce qu’il a baptisé le « cinéma électronique ».

De quoi s’agit-il ? D’une façon, expérimentée sur Coup de cœur puis The Outsiders, d’envisager le processus de création dans sa totalité et de rompre avec la succession classique des étapes de fabrication d’un film : écriture du scénario, story‑board, tournage du film et montage. Pour Coppola, l’heure du cinéma électronique a sonné. Début des années 1980, avec l’apparition massive des magnétoscopes et des cassettes vidéo, Coppola pressent, avant tout le monde, que la capacité à contrôler en temps réel le tournage et à revoir instantanément ce qu’on vient de filmer va ouvrir une ère révolutionnaire dans la façon de faire des films.

Mais au service de cette armada technologique, une histoire minuscule : à Las Vegas, un couple (Terri Garr et Frederic Forrest) se sépare, l’homme et la femme font des rencontres puis finissent par se retrouver. Il manque à ce musical, visuellement époustouflant, de la chair, de l’émotion, ce qui explique sans doute son échec critique et public. Pourtant, trente ans plus tard, l’expérience reste passionnante.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 19/12/13
Liste des bonus
- Commentaire audio de Francis Ford Coppola
- Le réalisateur présente le film aux exploitants (1')
- Le réalisateur rencontre les étudiants de la Fémis (23')
- Onze scènes coupées et alternatives
- Making of (23')
- Le studio de rêve (28')
- Quand la vidéo rencontre le cinéma (10')
- Tom Waits Final (13')
- Le chef‑d'œuvre de Francis Ford Coppola tel que vous ne l'avez jamais vu (2')
- Trois séances de répétition sur le plateau
- Easter Egg
- Le Motion Control par Robert Swarthe (3')
- Clip This One's from the Heart
- Bande-annonce


Commentaire
Sont compilés ici de remarquables compléments d'hier et d'aujourd'hui permettant de tout savoir sur cette comédie romantique musicale.
Note bonus : 5/6
Image
Le film date de 1982 et a été tourné en 1.37. Alors forcément, le gonflage en HD affiche rapidement ses limites. Si les couleurs gagnent en vitalité et si les contrastes se montrent relativement robustes, la définition, elle, n'est pas d'un très haut niveau. Ce Blu-Ray a donc plutôt des allures de très bon DVD.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La musique du film, composée par Tom Waits, occupe les premiers plans sur ces deux pistes DTS-HD Master Audio 5.1 qui se montrent toutefois, elles aussi, très limitées en envergure. L'essentiel de la matière acoustique reste, en effet, concentré à l'avant et propose une belle clarté des dialogues. Les deux canaux arrière et le subwoofer sont contraints au repos forcé.
Top son : aucun
Note son : 3/6


299€ 699€
il y a 4 heures
484€ 899€
il y a 1 jour
Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 2 jours
260€ 300€
il y a 3 jours
PLANNING
03/12/21 Jungle Cruise
07/12/21 Petite maman
07/12/21 Metropolis
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Tara Reid - Sharknado 2
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
tara-reid
leila-bekhti
sidse-babett-knudsen
liam-neeson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser