L'horloger de Saint-Paul

Année : 1974
Réalisateur : Bertrand Tavernier
Interprètes : Philippe Noiret, Jean Rochefort, Jacques Denis, Julien Bertheau, Yves Afonso
Éditeur : Studiocanal
BD : BD-50, 100', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/03/15
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
14,99 €
Au cours de la longue et fructueuse collaboration entre Tavernier et Noiret, L’horloger de Saint‑Paul constitue sans doute une date‑clé. Tiré d’un roman de Simenon se déroulant à l'origine aux États‑Unis (L’horloger d’Everton), le film met en scène un bon père de famille lyonnais qui, suite à un événement tragique, apprend à connaître son fils.

Interprétation remarquable, portrait subtil de la vie de province, L’horloger de Saint‑Paul n’a pas pris une ride.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 26/02/15

Cinécult' Bertrand Tavernier : l'homme aux deux visages

Défendre les autres, écrire à leur sujet, s’interroger sur des cinématographies différentes tout en signant des œuvres profondément françaises, tels sont les deux visages de Bertrand Tavernier, cinéaste et critique.

Lire la suite
Liste des bonus
- Interview de Bertrand Tavernier et Philippe Noiret (2001) (40')
- Interview de Jean Rochefort (15')
- Bande-annonce


Commentaire
Philippe Noiret fume son barreau de chaise, un point c'est tout. Et son duo avec Bertrand Tavernier fonctionne à merveille 40 minutes durant pour retracer l'histoire du film. Jean Rochefort, lui, se rappelle qu'il a eu une heure pour se décider… Une autre époque, celle où les agents n'étaient pas encore tout‑puissants.
Note bonus : 3/6
Image
Après un générique aux noirs bouchés, les couleurs un peu passées de la précédente édition DVD gagnent en intensité et en tonus en HD. C'est flagrant. Le film retrouve une nouvelle jeunesse mais reste plombé par une présence accrue de grain, tendance plat de lentilles parfois. Sans doute le résultat d'une utilisation massive de filtres DNR lors de la restauration. Cela dit, le film n'a jamais été aussi frais.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Ça passe plus difficilement côté son avec des dialogues qui demandent à pousser le volume d'une manière générale et à tendre l'oreille en particulier lorsque plusieurs personnages s'expriment en même temps (les repas au bistrot au début du film, les discussions entre policiers). Le reste du temps, la musique de Philippe Sarde accompagne joliment le film. Un ensemble distingué mais pas vraiment estampillé HD.
Top son : aucun
Note son : 2/6



1290€ 1990€
il y a 13 heures
160€ 350€
il y a 13 heures
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
pascal-laugier-et-louis-thevenon
christian-rouaud
melissa-bernstein
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser