Cinquante nuances de Grey

Fifty Shades of Grey - Version inédite
Année : 2015
Réalisateur : Sam Taylor-Johnson
Interprètes : Jamie Dornan, Dakota Johnson, Jennifer Ehle, Eloise Mumford, Victor Rasuk, Marcia Gay Harden
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 128' (version longue)/125' (version cinéma), toutes zones
Genre : Érotique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 18/06/15
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, portugais, danois, néerlandais, finnois, islandais, norvégien, suédois

Ça partait déjà mal quand les fans des romans de E.L. James ont fait pression sur la production pour changer de comédien : exit Charlie Hunnam (Sons of Anarchy), jugé trop blond (quel argument), pour le très froid mais brun Jamie Dornan (parfait dans The Fall). Exactement comme dans les romans (re‑argument).

Puis on a vu le clip de la réalisatrice Sam Taylor‑Johnson pour Earned It de The Weeknd, titre censé promouvoir la sortie du film au cinéma. Zéro idée à la minute. Vraiment, on s'est dit que c'était cuit.

Bingo. Après une ouverture ratée et longuette, le film démarre dans un ascenseur : première étreinte en apesanteur, furtive, chaude, intense. Une étincelle qui sera bien seule au milieu d'un océan de froideur. Pudibonde et endormie, Sam Taylor‑Johnson ne filme rien à part des couchers de soleil, des bureaux hyper‑clean, des hélicos tout blancs et des cravaches bien rangées. Nickel, on vous dit.

En bonne élève, la réalisatrice (déjà recalée pour le second opus) a tout lissé comme on lui a dit, fait sauter les passages les plus hot du livre et livré une copie complètement hors sujet. Plus longue de 3 minutes, cette version inédite dévoile quelques pilosités en dessous du méridien. Un film qui ne transgresse rien et fait même reculer.

Carina Ramon - Publié le 27/05/15
Liste des bonus
- Choix de la version cinéma ou de la version longue
- L’univers de Cinquante nuances de Grey : Christian Grey (profil/Jamie Dornan/ profil/l’appartement de Christian/la garde‑robe de Christian/les jouets d’un homme riche), Ana (Ana de A à Z/Dakota Johnson/l’univers d’Ana /la garde‑robe d’Ana), amis et famille (Eloise Mumford, Max Martini, Marcia GayHarden, Luke Grimes, Jennifer Ehle, Victor Rasuk, Rita Ora) (33')
- Derrière les nuances : making of du film (19')
- L'auteure E.L. James (6')
- Le plaisir dans la douleur (9')
- L’appartement de Christian : visite virtuelle à 360°
- Vidéoclips de Skylar Grey I Know you et The Weeknd Earned It (10')
- Coulisses du tournage du clip de Earned it (5')
- Première image exclusive du second volet, Cinquante nuances plus sombres (1')
- Copie digitale UV du film


Commentaire

Franchement longuet… Beaucoup de maquillage pour pas grand‑chose derrière. On apprendra juste que pour éviter les fuites sur le plateau de tournage, le décor de la fameuse « chambre rouge » fut gardé jour et nuit par des vigiles. Et que le film tire son titre d'un adage que l'auteure E.L. James a fait sien : « dans la vie, rien n'est jamais tout noir ou tout blanc ». Donc gris !

Note bonus : 3/6
Image

Sam Taylor‑Johnson a au moins réussi son image, très typée blockbuster. On dirait une pub pour une compagnie de jets privés. Ou des costards Smalto. Rien qui dépasse, quitte à tomber dans les clichés : bureaux froids et impersonnels, appartement luxueux mais dépersonnalisés… On aurait aimé quelques accrocs, de la sueur et des larmes. Rien de tout cela ici, mais un rendu Blu-Ray tout à fait convaincant hormis nos réserves esthétiques.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Qu'est venu faire Danny Elfman dans cette galère ? Ça ne colle pas du tout. Le film se cherchait déjà, mais la musique décalée n'arrange rien à l'affaire, presque cache‑misère. Quant aux titres pop de Skylar ou The Weeknd, ils finissent de napper le pudding déjà indigeste de sucre dégoulinant. L'ambiance est de toute façon essentiellement frontale, avec quelques percées en graves bienvenues et une rondeur appréciable lors des scènes « d'action ». Et cela fait toute la différente avec la VF DTS mi‑débit.

Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
10/06/20 Vice Squad
10/06/20 Une vie cachée
10/06/20 The Gentlemen
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Melissa Bernstein - Breaking Bad saison 5
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
melissa-bernstein
lucas-belvaux
damian-lewis
sidse-babett-knudsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011