Au service de la France saison 1

Année : 2015
Réalisateur : Alexandre Courtès
Interprètes : Hugo Becker, Christophe Kourotchikine, Karim Barras, Bruno Paviot, Jean-Édouard Bodziak, Wilfred Benaïche
Éditeur : Arte Éditions
BD : 2 BD-50, 312', zone B
Genre : parodie d'espionnage, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 12/11/15
Prix ind. : 34,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
1960. André Merlaux intègre les autoproclamés meilleurs services secrets au monde : ceux de la France gouvernée par Charles de Gaulle. Désireux de bien travailler, mais sans faire de vague, André Merlaux va être pris en main par ses collègues et promené de Paris à Moscou en passant par Alger.

Si, depuis quelques jours, on a moins envie de rigoler avec les services d'espionnage nationaux, il faut reconnaître à la série Au service de la France une qualité rare en ces jours sombres : elle délie les zygomatiques. Cette série écrite par Jean‑François Halin (ex‑auteur des Guignols de l'info et scénariste d'OSS 117) propose une incursion pour rire dans les services secrets tricolores au moment des années 60. Fonctionnaires feignants comme des couleuvres, racistes, misogynes, incompétents… la charge aurait pu être lourde voire lourdingue. Elle est en fait réjouissante, car tous les personnages, aussi crétins soient‑ils, ont une petite épaisseur, un quelque chose qui les rend humains.

Parmi les créations les plus réussies de la série, on évoquera Jean‑René Calot, spécialiste des pays de l'Est, tellement paranoïaque et perdu dans sa tête qu'il ne sait lui‑même plus s'il est une taupe et demande à ses collègues de le torturer pour le faire parler. Autre création hilarante, le colonel Maurice Mercaillon, le chef du service, qui a manifestement très bien vécu l'Occupation même s'il s'est acheté sur le tard des diplômes de résistance et de gaullisme.

Au milieu de ce ramassis de peigne‑culs, arrive André Merlaux, candide postulant‑espion, débrouillard et enthousiaste, qui va bien vite être gâché par sa risible hiérarchie et sa quête du Graal administratif : le coup de tampon sur formulaire.

On pourra reprocher à Jean‑François Halin d'avoir un peu trop retenu les chevaux de l'ironie dans les premiers épisodes. Mais le scénariste, aidé par un casting impeccable et un réalisateur à la mise en scène élégante (Alexandre Courtès), mène le spectateur dans un délire peu politiquement correct qui monte progressivement jusqu'à une savoureuse éminence non‑sensique en fin de saison.
Paco Altura - Publié le 20/11/15
Liste des bonus
- Entrer au service de la France (24')
- Entretien avec le scénariste Jean-François Halin (25')
- Entretien avec le réalisateur Alexandre Courtès (10')


Commentaire
Des bonus attrayants où le scénariste détaille ses influences, ses intentions et sa manière de travailler. Le réalisateur explique quant à lui sa méthode pour filmer, le travail sur les décors, le choix méticuleux des accessoires et comment il a jonglé avec un budget nécessairement limité. Très informatif.
Note bonus : 4/6
Image
Une très belle qualité d'image qui restitue pleinement la minutie apportée au cadrage, à la couleur à l'ancienne et aux jeux d'éclairages parfois assez savants, voulus par le réalisateur Alexandre Courtès. Quasiment chaque plan est une magnifique composition.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Pas de grands moments de bravoure où faire trembler les caissons de graves mais un travail très subtil dans les ambiances sonores, qui offre souvent un savoureux contrepoint humoristique à l'action en cours.
Top son : aucun
Note son : 4/6



2989€ 3999€
il y a 21 minutes
349€ 499€
il y a 24 minutes
1718€ 2999€
il y a 32 minutes
PLANNING
19/01/22 Respect
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Eva Green - Camelot, la légende du roi Arthur saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
eva-green
fabrice-gobert
anthony-hopkins
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser