Spy

Version longue
Année : 2015
Réalisateur : Paul Feig
Interprètes : Melissa McCarthy, Jude Law, Rose Byrne, Miranda Hart, Nargis Fakhri, Bobby Cannavale, Allison Janney
Éditeur : Fox
BD : BD-50, 130' (version longue)/120' (version salles), zone B
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : - de 12 ans (certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes)
Sortie : 28/10/15
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 7.1
Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, italien
Amazon
12,99 €
On se souvient des facéties de Melissa McCarthy en tandem avec Sandra Bullock dans Les flingueuses. L'actrice retrouve Paul Feig pour sa nouvelle comédie, lequel a pris soin de lui tailler un rôle sur mesure : accoutrements ringards et coupes de cheveux qui vont avec, arborés aux quatre coins de l’Europe. McCarthy, alias Susan Cooper, est une quadra célibataire, reléguée au second plan dans son job d’analyste au siège de la CIA. Toutefois, le jour où son coéquipier de terrain Bradley Fine (Jude Law) disparaît, Susan décide de récupérer sa mission et de le venger.

D’emblée, le générique de Spy, variation du thème de Skyfall flanquée de l’imagerie bondesque (le sérieux en moins), annonce le décalage. Bien sûr, l’agent sexy Bradley Fine déploie les attributs identitaires du célèbre agent secret britannique lors d’une réunion mondaine, du costume cintré à la coupe de champagne (qu’il jette impunément à terre…), et son sex‑appeal déclenche naturellement le désir de convives médusées. Mais bientôt, la voix de son binôme Cooper ordonne chaque séquence d’action par oreillette et lentille high-tech interposées, afin de lui éviter le coup fatal. Une introduction formidable, laquelle amenuise (et caricature) les super‑pouvoirs du séduisant agent secret (exit Jude Law au bout de la première demi‑heure) pour passer le relais et finalement donner le premier rôle à miss Cooper.

Un pastiche très réussi du film d’espionnage, dont l’efficacité repose entièrement sur cette recrue improvisée qui utilise ses kilos superflus comme une arme d’autodérision imparable. Susan Cooper ou la nouvelle James Bond à contre‑emploi, on en redemande tant c’est désopilant.
Carole Lépinay - Publié le 03/03/16
Liste des bonus (sélection)
- Commentaires audio de l'équipe dont Paul Feig
- Scènes alternatives (32')
- Scènes coupées (3')
- Bêtisier (7')
- Coulisses du bêtisier (montage en musique) (4')
- Improvisations du réalisateur pour diriger ses acteurs (9')
- Susan et ses hommes (montage) (8')
- Pas facile d'être une super‑méchante : focus sur Rose Byrne (5')
- Super-nuisibles (2')
- Les différentes morts d'Anton (improvisations du comédien) (1')
- Les problèmes des alias (tous les déguisements) (2')
- Le grand Rick Ford : focus sur Jason Statham (4')
- Blagues à gogo : improvisations (13')
- Le monde des espions (montage des situations cocasses) (2')
- Parler est une forme d'art (2')
- Les super-méchants du monde animal (et principalement les souris) (2')
- Coulisses en diverses sections : les gadgets, Jason Statham, le réalisateur… (55')
- Galerie
- Bande-annonce
- Choix du montage cinéma ou inédit
- Copie digitale


Commentaire
Une interactivité hyper‑étoffée (on a rarement vu cela) qui prolonge les cocasseries en tous genres du film. Avec en plus le choix du montage salles ou inédit du film (avec gros plans à réserver à un public adulte).
Note bonus : 6/6
Image
Ça claque, c'est fun, presque cartoonesque, et en même temps fait avec application et un certain savoir‑faire. Tous les codes du genre sont là. Zéro défaut. Précision, constrate, netteté… Une parodie grand chic.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Titres musicaux, bruitages, scènes d'action, bagarres, explosions, poursuites, dialogues au taquet : ça ne s'arrête jamais. Et des surprises, il y en a ! Alors préparez-vous à tout, vous ne serez pas déçu. Attention, la VF, si elle s'en sort bien techniquement parlant, fait perdre toute sa folie et son ambiance au film. Avec des pointes de débit au-delà des 6,5 Mbps, il serait dommage de se priver de la VO.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 21/06/19 Ralph 2.0
BLU 21/06/19 Ralph 2.0
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
INTERVIEWS
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
jesse-tyler-ferguson
lucky-mckee
priyanka-chopra
fabrice-gobert
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011