Ave César !

Hail, Caesar !
Année : 2016
Réalisateurs : Joel Coen, Ethan Coen
Interprètes : George Clooney, Josh Brolin, Scarlett Johansson, Tilda Swinton, Josh Brolin, Channing Tatum
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 106', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 28/06/16
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
17,99 €
Hollywood, années 50. Eddie Mannix est l'éminence grise des studios Capitol. Mannix est l'homme qui répare les dérapages de stars, fait taire les rumeurs, détourne les enquêtes de police et distribue les rôles au cheptel de techniciens et de comédiens œuvrant pour Capitol. Évidemment, Mannix est appelé en renfort quand le coûteux tournage du péplum Avé César ! est interrompu par l'enlèvement de la star du film, le très populaire et très demeuré Baird Whitlock.

Avé César ! est une salve d'hommages à tous les genres hollywoodiens qui ont fait vibrer les frères Coen durant leur enfance : péplum, western, comédie musicale, féerie aquatique, romance… Sur un filiforme fil rouge tenu par le personnage de Mannix (excellent Josh Brolin), démiurge sans scrupule de Capitol mais drogué aux confessions quotidiennes, de formidables numéros d'acteur se succèdent.

Ralph Fiennes excelle en réalisateur de romances un peu précieux contraint de gérer une nouvelle star venue du western. Scarlett Johansson fait rêver à nager dans une féerie à la Esther Williams, jusqu'à ce qu'on l'entende parler comme un soudard. Tilda Swinton fait rire en incarnant des sœurs jumelles, impitoyables rivales en collecte de cancans. Channing Tatum stupéfie dans un numéro de claquettes de haute voltige… On pourrait continuer cet inventaire à la Prévert mais le principe est compris.

Avé César !, malgré son titre qui aurait dû lui valoir ici toutes les indulgences, ressemble à une luxueuse collection de miniatures dopées à la science du cadrage et aux dialogues grinçants des frères Coen. En confiant une série de belles séquences à des acteurs amis et presque tous excellents (à l’exception d’'un George Clooney en « flag » de cabotinage), les frères Coen sont moins parvenus à ériger un palais à la gloire d'un certain âge hollywoodien qu'un modeste immeuble d'appartements meublés avec goût.
Paco Altura - Publié le 02/06/16

Cinécult' Les frères Coen : Oh ! Brothers…

Dans la galaxie dorée mais impitoyable des studios hollywoodiens, les frères Coen font figure d’exception. Avec Tim Burton, David Lynch, John Carpenter, les Wachowski ou encore Sam Raimi (Joël Coen débuta comme second assistant réalisateur sur Evil Dead), ils sont parvenus à imposer leur style au sein d’une industrie pourtant peu encline aux fortes personnalités.

Lire la suite
Liste des bonus
- Au cœur de Hollywood (4')
- Un cortège de stars (11')
- Une période glamour (6')
- La magie d'une époque révolue (6')
- Copie digitale


Commentaire
Une série de courts bonus promotionnels en VOST agencé sinon avec science au moins avec humour grâce à des extraits choisis du film. Artificiellement différenciés en quatre thématiques, les quatre bonus devraient plutôt être visionnés à la suite pour obtenir le meilleur aperçu possible de l'énorme travail de l'équipe (chorégraphie, costumes, dialogues, personnages, ambiances, décors).

Ils donnent aussi une clé pour comprendre l'édifice trop fragile du film : le projet vieux d'une bonne dizaine d'années a été quasiment monté sur une série de blagues de George Clooney l'annonçant à la presse comme en préparation, alors que les frères Coen le laissaient traîner au fond d'un tiroir ! Comme d'habitude, Joel et Ethan Coen brillent par leur absence et, alors que la quasi‑totalité des stars prend le temps de s'exprimer, c'est un obscur producteur qui tente de palier l'absence des frères géniaux.
Note bonus : 4/6
Image
Une jolie copie numérique qui fait honneur au méticuleux travail sur les couleurs et les éclairages, parfaits tout au long du film. La bonne facture du master (hormis côté détail par moments) ne connaît de véritables accrocs techniques qu'à l'occasion d'une scène nocturne maritime qu'il serait malvenu de plus détailler.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Les deux pistes VO et VOST savent donner de la voix et des ambiances comme il le faut. Néanmoins, la VOST DTS-HD Master Audio 5.1 confère une beaucoup plus belle patate aux nombreuses scènes musicales, notamment l'assez bluffant numéro de claquettes de Channing Tatum. Malgré une qualité certaine, on ne saurait trop conseiller la VOST, la VF DTS 5.1 érodant systématiquement les accents drôles et exotiques que la plupart des acteurs ont peaufinés pour leur personnage.
Top son : aucun
Note son : 5/6



1290€ 1990€
il y a 12 heures
160€ 350€
il y a 12 heures
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Eva Green - Camelot, la légende du roi Arthur saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
eva-green
anthony-hopkins
maggie-q
ken-follett
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser