The Leftovers saison 2

Année : 2016
Créateurs : Damon Lindelof, Tom Perrotta
Interprètes : Justin Theroux, Amy Brenneman, Margaret Qualley, Regina King, Kevin Carroll, Jovan Adepo
Éditeur : Warner
BD : 2 BD-50, 10 x 52', zone B
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 22/06/16
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour malentendants, allemand pour malentendants, italien pour malentendants, espagnol, néerlandais
Amazon
31,99 €
Après une première saison plutôt marquante (voir The Leftovers saison 1), Damon Lindelof (Lost) et Tom Perrotta (auteur du roman dont la série est adaptée) prennent le risque de proposer une saison 2 radicalement différente.

Au-delà de son point de départ surnaturel (la disparition pure et simple, sans aucune explication, de 2% de la population mondiale), The Leftovers saison 1 offrait des personnages troublants, des situations atypiques, et révélait des comédiens incroyables comme Justin Theroux et Margaret Qualley. Elle marquait aussi le retour aux affaires de Damon Lindelof (un des créateurs de Lost) qui, en choisissant de s’associer à Tom Perrotta, retrouvait l’inspiration qui lui manquait depuis l’arrêt de Lost en 2010.

Le tandem Lindelof‑Perrotta s'est donc remis au travail dès le renouvellement de la série par la chaîne US HBO, avec toutefois un premier problème de taille : l'intégralité du roman avait déjà servi de matière première à la saison 1. Finalement débarrassés de toute contrainte, les deux auteurs se concentrent sur la petite ville de Jarden au Texas, seul endroit au monde où il n’a été recensé aucune disparition. Un lieu que tous les « leftovers » (« les laissés pour compte ») ayant perdu un proche convoitent.

Ne soyez pas trop surpris, dès les premières images, l’époque, le ton et les personnages ne sont plus du tout les mêmes ! Et même si on reconnaît au final la patte du créateur de Lost, il faut attendre plusieurs minutes avant de retrouver ses repères et des visages familiers. Mais très vite après ce drôle de départ, les nouveaux et anciens personnages s’harmonisent dans un univers fascinant aux enjeux dramatiques puissants. Des épisodes fabuleux et un final absolument époustouflant pour une réussite complète.

Cédric Melon - Publié le 28/06/16
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire
Ah si… juste une copie digitale UV. Maigre.
Note bonus : 0/6
Image
Si le générique a changé, l'esthétique singulière a été conservée. On oscille donc entre nombreuses scènes sombres à des scènes de jour hautement contrastées, texturées et mélancoliques à souhait. On n'est clairement pas là pour rigoler ni pour faire beau. Un rendu finalement très cinéma dans son approche sensitive. Heureusement, la HD est là, sinon…
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Très belle application côté son avec des partis pris marqués. En VO DTS‑HD Master Audio 5.1, la scène arrière ne lésine pas sur les sons d’ambiances et les nombreux détails sonores. Ça navigue même pas mal, comme sur ce solo de batterie sur le troisième épisode. Tout est mis en valeur et puissant en basses quand il le faut. Une bande-son encore une fois particulièrement expressive. La VF 2.0 fait pâle figure en comparaison.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 21/06/19 Ralph 2.0
BLU 21/06/19 Ralph 2.0
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Leïla Bekhti - Jour polaire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
leila-bekhti
justin-theroux
sidse-babett-knudsen
victor-matsuda
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011