Jane Got a Gun

Année : 2015
Réalisateur : Gavin O'Connor
Interprètes : Natalie Portman, Joel Edgerton, Ewan McGregor, Noah Emmerich
Éditeur : TF1 Vidéo
BD : BD-50, 93', zone B
Genre : western, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 07/06/16
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
17,99 €
Bill, le mari de Jane Hammond, une jeune mère de famille, revient à son ranch criblé de balles par les sbires d’un potentat local, Bishop. Jane tente de convaincre Dan, son amour de jeunesse, de l’aider à défendre son ranch contre Bishop et sa bande.

Féminiser le western a parfois donné de grandes choses. Les cinéphiles se rappellent du choc éprouvé face au Johnny Guitare de Nicholas Ray. Natalie Portman, star et également productrice de Jane Got a Gun, tente à son tour l’aventure mais avec moins de bonheur.

Gavin O’Connor, réalisateur appelé à la rescousse après le départ brutal de la cinéaste Lynne Ramsay, fait de son mieux pour combler les trous scénaristiques résultant d’un développement très chaotique. Le film profite d’une réelle implication des principaux acteurs, Natalie Portman notamment, convaincante en femme beaucoup plus décidée que les mâles qui l’entourent. Mais Jane Got a Gun démontre aussi malheureusement le célèbre adage selon lequel un film n’est jamais aussi bon que le méchant de l’histoire.

Ewan McGregor fait ce qu’il peut de l’affreux Bishop, mais hérite d’un bad guy terne, sans charisme et creux qui, par ricochet, désamorce une grande partie de la tension du récit. Malgré quelques bonnes séquences ‑notamment l’arrivée de l’éclaireur de Bishop et la surprenante confrontation finale entre ce dernier et Jane‑ on décroche peu à peu d’un récit qui dérive lentement mais sûrement d'un réalisme initial très crû vers l’écueil mortel d’un mélo trop prévisible.
Paco Altura - Publié le 11/07/16
Liste des bonus
- Copie digitale


Commentaire
Rien à signaler et c'est très dommage ‑mais aussi compréhensible‑ au regard du développement extrêmement compliqué du film.
Note bonus : 0/6
Image
Une image sombre et comme « sablée » qui tente assez maladroitement de restituer la patte Seven du directeur photo original, le légendaire Darius Khondji, parti avec la réalisatrice initiale, Lynne Ramsay et remplacé au pied levé par Mandy Walker. Du détail mais une identité visuelle d'emprunt qui peine à convaincre.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Une piste très sage mais qui fera vibrer le Home Cinéma durant quelques minutes, notamment lors de l’impressionnante fusillade démarrant l'assaut du ranch de Jane. Les pistes sonores sont d'égale qualité en VF et VO.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
mads-mikkelsen
liam-neeson
tom-selleck
anthony-hopkins
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011