X-Men Apocalypse

Année : 2016
Réalisateur : Bryan Singer
Interprètes : James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Oscar Isaac, Sophie Turner, Nicholas Hoult, Rose Byrne
Éditeur : Fox
BD : BD-50, 144', zone B
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 19/09/16
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Allemand DTS 5.1
Italien DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, allemand, italien, turc
Amazon
22,99 €
La saga X-Men continue de voyager dans le temps et Bryan Singer, de retour aux affaires depuis X‑Men : Days of Future Past, en profite pour faire un stop dans les années 80 et nous présenter une nouvelle génération de super‑héros encore juvéniles, ceux‑là mêmes qui étaient les stars des premiers films (il faut suivre…).

On retrouve ainsi Charles Xavier/Professeur X et Raven/Mystique dans leur beau manoir, attentifs au plein épanouissement de leurs élèves un peu spéciaux. Parmi eux, Jean Grey/Phénix, Scott Summers/Cyclope, Peter/Vif argent et bientôt Kurt Wagner/Diablo. Une flopée de jeunes mutants encore débutants, aspirant à la maîtrise de leurs capacités pour assumer au grand jour leur vraie nature. Mais quelque part en Allemagne de l'Est, Erik Lehnsherr/Magnéto voit sa famille décimée. Ivre de douleur, il s'allie à Apocalypse, mutant ayant basculé du côté obscur de la Force. L'affrontement des deux camps paraît inévitable. Sur la route, ils croiseront un certain Wolverine, retenu par des militaires dans une base secrète…

Peut‑on voir cet énième X-Men en y prenant encore du plaisir ? Assurément. Bryan Singer a le bon goût de reléguer les batailles en arrière‑plan pour se concentrer sur ses personnages et leur offrir une existence propre. Moins dans l'action pure (le film n'en manque pourtant pas) que le sentiment, cet opus fait la part belle à ses personnages et à leur sale caractère patenté. Avec une séquence à ne pas manquer et qui justifie à elle seule la séance : les fameuses 2 minutes à 3 100 images par seconde sur un Sweet Dreams déjanté façon Retour vers le futur. Et dire qu'on avait presque oublié que les X-Men pouvaient être drôles.
Carina Ramon - Publié le 13/09/16
Liste des bonus
- Commentaires audio de Bryan Singer et du producteur Simon Kinberg
- Scènes coupées introduites ou non par Bryan Singer (28')
- Bêtisier (8')
- Soirée de fin de tournage (5')
- Explorer X-Men Apocalypse (54')
- Galerie
- Bande-annonce


Commentaire
Trop d'extraits de film dans le module Explorer X‑Men Apocalypse et une Soirée de fin de tournage qui n'en est pas une (est‑ce seulement montrable ?) et se résume à quelques images backstage durant les prises de vues.

Il faudra surtout s'attarder sur les commentaires audio de Bryan Singer et du producteur Simon Kinberg, notamment sur la séquence « Sweet Dreams ». Une prouesse technique inspirée par la séquence de la cuisine dans X‑Men : Days of Future Past, ayant nécessité dix‑sept jours de tournage pour 2 minutes jubilatoires. Elle regroupe toutes les techniques d'effets spéciaux du moment (dont certaines inédites) et a été filmée à 3 100 images par seconde par des caméras 3D Phantom. Un régal !
Note bonus : 4/6
Image
Que dire si ce n'est que la technique a atteint un tel sommet qu'il paraît bien difficile de trouver le moindre défaut à cette image. Une perfection même dans le genre, doublée de décors d'une variété inouïe, d'une sensation de richesse due aux nombreux personnages de premier plan, et d'une multitude de lieux de tournage. Tout cela n'est absolument pas naturel, mais là n'est pas le but au départ. De la belle démo.
Top image : 74'50 (la séquence à 3 100 i/s sur Sweet Dreams de Eurythmics)
Note image : 6/6
Son
Amateurs de VF (il en reste ?), vous ne savez pas ce que vous loupez. La VO et ses 7 Mbps de débit (parfois plus) écrase gentiment la piste française mi‑débit avec sa dynamique d'enfer, son caisson au taquet et son souci permanent du détail. Tous les plans sont bien détachés, le moindre bruitage bien audible et le tout ne fatigue jamais. Un chouette design sonore qui plus est, bourré de trouvailles. Ludique en somme.
Top son : aucun
Note son : 6/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lucy Lawless - Spartacus, le sang des gladiateurs saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
lucy-lawless
kevin-bacon
christian-rouaud
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011