Palmiers dans la neige

Palmeras en la nieve
Année : 2016
Réalisateur : Fernando González Molina
Interprètes : Mario Casas, Adriana Ugarte, Macarena García
Éditeur : Koba Films
BD : BD-50, 162', zone B
Genre : mélodrame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/02/17
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français imposé sur la VO

La décolonisation de la Guinée espagnole à travers les décennies, ou quand la grande et la petite histoire se télescopent dans un grand tourbillon de sentiments exaltés, de violence réelle et de quête de liberté.   

 

Une jeune femme (Adriana Ugarte) quitte ses montagnes enneigées espagnoles pour la Guinée afin de partir sur les traces de son père, de son oncle et de son grand‑père, exploitants d'une plantation de cacao dans les années 50. À partir de cet instant, le film de Fernando González Molina (le maître du mélo espagnol, Twilight Love, 3 mètres au-dessus du ciel) déroule ses deux temporalités, le mal‑être de la jeune femme d'un côté, qui ne parvient pas à faire le deuil d'une histoire personnelle qu'elle peine à esquisser, et la période guinéenne des hommes de la famille de l'autre, qui réagiront différemment lorsqu'il s'agira d'embrasser la culture de l'autre. Car même à des milliers de kilomètres et en d'autres temps, les erreurs commises finissent toujours par remonter à la surface.

 

À condition d'aimer les fresques trop longues, parfois confuses et aux ressorts un peu faciles, Palmiers dans la neige peut effectivement servir de mètre étalon. Les 25 millions de dollars de budget se voient et font passer la pilule. Cœur de pierre, s'abstenir.

Carina Ramon - Publié le 13/03/17
Liste des bonus
- Making of (19')
- Entretiens (10')


Commentaire

Deux modules trop montés, contenant trop d'extraits du film, pour être réellement agréables à suivre. Quelques infos à glaner tout de même sur les treize semaines de tournage et le scénario basé sur deux temporalités différentes.

Note bonus : 1/6
Image

Voici une image irréprochable techniquement parlant (quoiqu'un peu lisse), exotique à souhait, dense, colorée, contrastée, dotée de décors solides et de paysages à couper le souffre. Voyage garanti, en classe affaire s'il vous plaît.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Si les mixages sont identiques, la VO espagnole a forcément un aspect plus naturel au niveau des voix. Les ambiances de la nature et des éléments, l'impact des scènes de bagarres ou d'orage (nombreuses) ne changent pas. En revanche, le jeu parfois outrancier de certains comédiens peut être atténué en passant en langue française. Comptez sur les violons et l'orchestration pour vous tenir compagnie dans les deux cas. Histoire d'appuyer encore davantage tout ce qui peut l'être ou bien combler les temps morts entre deux séquences.

Top son : aucun
Note son : 4/6



135€ 159€
il y a 9 heures
44€ 89€
il y a 9 heures
329€ 649€
il y a 9 heures
PLANNING
08/12/20 Le Parrain III
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
jesse-tyler-ferguson
stefano-sollima
priyanka-chopra
anthony-hopkins
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011