La grande muraille

The Great Wall
Année : 2016
Réalisateur : Zhang Yimou
Interprètes : Matt Damon, Jing Tian, Pedro Pascal, Andy Lau, Willem Dafoe, Zhang Hanyu
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 103', toutes zones
Genre : épopée, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/05/17
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Atmos
Français Dolby TruHD 7.1
Anglais-chinois Dolby Atmos
Anglais-chinois Dolby TruHD 7.1
Allemand Dolby Atmos
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais pour malentendants, espagnol, allemand, italien, portugais, néerlandais
Amazon
19,99 €
Rakuten
8,99 €
Fnac
19,99 €

Au XIe siècle, William Garin et Pero Tovar, deux aventuriers européens, cherchent à sortir clandestinement de Chine le secret de la poudre. Ils découvrent sur la Grande Muraille l’existence d’une armée d’élite chargée de protéger le pays contre les Tao Tei, des créatures monstrueuses. Les qualités au combat du tandem sont appréciées par leurs hôtes, mais le duo persiste dans son idée initiale. Garin, séduit par le courage des soldats qui l’entoure et par le charme de Lin Mae, une ravissante générale, va peu à peu épouser la cause des défenseurs de la Muraille.


Cette coproduction américano‑chinoise à très gros budget accumule les paradoxes, à commencer par une ampleur colossale des décors et des empoignades face à des enjeux narratifs très étriqués. Le récit multiplie les morceaux de bravoure originaux ‑trois grandes batailles très différentes‑ qu’il affaiblit avec des choix esthétiques dont le kitch laisse pantois.

 

La quasi‑totalité des meilleurs pros des trucages (ILM, Weta) a œuvré sur les effets spéciaux, mais si la muraille et les effets pyrotechniques ravissent, les fameux Tao Tei manquent furieusement de réalisme. L’excellent Pedro Pascal (Tovar), vu dans Game of Thrones, compose un personnage attrayant avec peu alors que la vedette Matt Damon (William), pourtant grand acteur, n’arrive de toute évidence jamais à cerner son personnage et donc à le jouer convenablement.

 

Le cinéaste Zhang Yimou lui‑même, capable de filmer avec art de monstrueuses empoignades (Hero) et de déployer une esthétique bluffante (Le secret des poignards volants), semble s’être laissé totalement dépasser par le fardeau des effets numériques grêvant 75% des plans de son film comme indiqué dans les bonus.


On se retrouve donc devant un curieux objet hybride, aussi insatisfaisant dans sa globalité que palpitant et occasionnellement grandiose dans certaines de ses péripéties. Un spectacle cossu qui se regarde sans ennui mais laissera un puissant arrière‑goût d’inabouti.

Paco Altura - Publié le 19/05/17
Liste des bonus
- Scènes coupées et versions longues (8')
- Matt Damon en Chine (2')
- Les effets visuels de la Grande Muraille (3')
- Homme contre monstre (9')
- Armes de guerre (3')
- La conception d'un univers spectaculaire


Commentaire

Des bonus VOST qui ne traitent correctement aucun des sujets abordés. On est ainsi hyper‑frustré par le module éclair voué aux effets spéciaux pourtant innombrables du film. Idem pour les costumes. La section scènes coupées et versions longues n'a quant à elle ni queue ni tête.

 

Quelques informations à glaner néanmoins sur la difficulté de tournage avec des équipes parlant des langues différentes ou encore sur la fin totalement repensée du film. On aurait aussi apprécié que l'équipe défende ses choix très discutables sur les Tao Tei, inspirés des Taotie, des créatures ornementales existant depuis des millénaires dans le folklore chinois.

Note bonus : 2/6
Image

Une image absolument magnifique tant en termes de détails, de colorimétrie que de contraste, tournage avec des caméras Arri Alexa 65/Red Epic Dragon oblige. Ce grand soin sur le master ‑exception faite des brumes plus approximatives de la seconde bataille‑ n'est hélas pas clément en visionnage puisqu'il permet de prendre plein cadre l'esthétique parfois sidérante de kitch des costumes et de certains éclairages. Pire, le détail de la copie souligne cruellement l'insertion numérique parfois très hasardeuse (premier Tao Tei sur la Muraille) des créatures.

 

Sans doute l'image gagnera‑t‑elle en « esthétisme » en 4K Ultra HD grâce à un gamut étendu pour un rendu visuel global plus harmonieux, mais cela reste à vérifier (on n'a pas encore vu l'Ultra HD Blu‑Ray du film). Rendez‑vous pour un test ultérieur.

 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Si la piste sonore s'avère à la fois spectaculaire, très pêchue au niveau de la musique signée Ramin Djawadi (Pacific Rim) et des effets, et particulièrement bien spatialisée tant en VF qu'en VOST, on fuira pourtant comme la peste la VF.

 

Cette dernière a en effet opté pour un choix artistique inepte. En VO, la plupart des dialogues sont en anglais mais les soldats et généraux chinois s'expriment évidemment dans leur langue d'origine. Cela conduit le personnage de Lin Mae (Jing Tian) à traduire, parfois d'ailleurs à « adapter » les propos tenus pour les deux aventuriers occidentaux. Pas en français ! On se retrouve ainsi avec des militaires chinois parlant en français et une « traductrice », la même Lin Mae, qui répète là encore dans la langue de Molière ce qui vient d'être dit !

 

Sinon, la bande‑son est riche d'une foultitude de détails avec des séquences d'action faisant montre d'un maelström sonore via entre autres une scène Surround extrêmement active, qui emporte l'adhésion de tous tellement l'immersion est réussie. C'est aussi l'occasion pour le caisson de basses de se rappeler à votre bon souvenir de la plus belle des manières, avec vrombissements,  grondements puissants et impactants à la clé (les combats contre les Tao Tei sont impressionnants de ce point de vue).

 

Le mixage Dolby Atmos apporte un plus sur des séquences précises (séquence des flèches sifflantes) avec des effets « hauteur » réussis mais il participe surtout à la densité, presque palpable, de la bulle sonore entourant le spectateur. Dernier point, les dialogues restent en toutes circonstances parfaitement audibles.

Top son : aucun
Note son : 6/6



PLANNING
BLUHD 24/05/19 Glass
BLU 24/05/19 Glass
DVD 24/05/19 Glass
BLU 26/05/19 Paradise Beach
DVD 29/05/19 Yao
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
jesse-tyler-ferguson
bryan-cranston
eric-rochant
stefano-sollima
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011