xXx Reactivated

xXx : Return of Xander Cage
Année : 2016
Réalisateur : D.J. Caruso
Interprètes : Vin Diesel, Donnie Yen, Deepika Padukone, Ruby Rose, Tony Jaa, Nina Dobrev, Rory McCann
Éditeur : Paramount
BD : UHD BD-66, 106', toutes zones
Genre : action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 30/05/17
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour les malentendants, italien, japonais, arabe, malais, tchèque, cantonais, danois, grec, estonien, hébreu, hindi, islandais, coréen, letton, lituanie, hongrois, néerlandais, norvégien, portugais, roumains, slovène, finnois, suédois, thaïlandais, turc
Amazon
19,99 €
Rakuten
25,48 €
Fnac
29,99 €

Planquez Pépette et la mémé qui va avec, Xander Cage et son manteau en poils de moumoute est de retour. Épais comme un cou de taureau, l'ancien sportif de l'extrême à l'ego surdimensionné devenu agent d'élite voltige dans les airs, sous l'eau, en skate, en moto ou à ski jusqu'à nous étourdir. Le réalisme ? Aussi démodé que le nouveau pantacourt blanc de Xander ! 

 

On assiste alors médusés, au bord de l'asphyxie et de la surdité précoce (la bande‑son en remet une couche dans le grand n'importe quoi) à un enchaînement de numéros d'esbroufe sans queue ni tête façon vidéos Youtube à destination des ados avides de jeux vidéo (chaque membre de l'équipe de Xander Cage est présenté avec mini‑CV et phrase fétiche à l'écran). Le but étant bien sûr de contrer les plans d'un super vilain détenteur d'une arme de destruction massive connue sous le nom de… ‑on vous le donne en plein mille‑ Boîte de Pandore.  

 

On est donc très (très) (très très) loin du cinéma. Quelque part entre le vide et trop‑plein. Une drôle d'équation qui a pourtant cartonné en salles et généré des bénéfices rares. Mieux vaut en rire.

Carina Ramon - Publié le 24/05/17
Liste des bonus
- Blu-Ray du film


Commentaire

Aucun bonus sur le disque Ultra HD Blu-Ray. En revanche, le disque Blu-Ray du combo (que nous n'avons pas reçu, donc impossible à évaluer, même si vous avons aussi pu voir le film en Blu-Ray en une autre occasion) contient un bêtisier, les modules Jamais deux sans trois : le retour de Xander Cage, Je ne vis que pour ça ! : cascades, Des rebelles, des tyrans et des fantômes : le casting et Ouvrir la boîte de Pandore : sur le tournage.

Note bonus : 0/6
Image

La post‑production et les effets spéciaux du film, capté en résolution 3,4K via des caméras Arri, ont été réalisés en 2K. Cette version 4K Ultra HD de xXx Reactivated est donc issue d'un Upscaling 2 160p/HEVC et HDR 1 000 nits. Et le résultat est plutôt bon. Pas au niveau des films nativement 4K (captation et post‑production) il est vrai, mais le rendu visuel fait tout de même la différence avec le spectacle proposé par le Blu-Ray, en tout cas, sur plusieurs séquences.

 

Par exemple, la brève vue de New York de nuit avec une multitude de buildings aux fenêtres éclairées propose une superbe palette de couleurs étendues, associée à une densité parfaite des noirs et une dynamique magnifique (merci le HDR). De même, lors de l'arrivée de l'équipe de Xander Cage aux Philippines, les reflets du soleil sur la mer montrent l'apport du HDR, alors que la scène de descente à ski dans la jungle au tout début du film dévoile les atouts d'un gamut étendu avec une nature d'un vert particulièrement dense et naturel. on peut encore citer une meilleure lisibilité lors de la scène de fête dans la jungle perturbée par l'arrivée des soldats russes.

 

Le gros hic concerne certains effets spéciaux vraiment ratés et leur intégration, parfois grossière. Sans oublier la photographie orangée plutôt kitch du film, ce qui le prive d'une meilleure note technique.

 

Pour le reste, la version Ultra HD Blu-Ray du film offre aussi par rapport au Blu-Ray des détails plus acérés (preuve d'un Upscaling Ultra HD géré dans les règles de l'art) et une profondeur de champ plus grande. Toutefois, il ne faut surtout pas jeter le Blu-Ray aux orties, il se débrouille excellemment bien sur une grande partie des scènes du film, où il fait (presque) jeu égal.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Côte section sonore aussi, trop c'est trop. Certes, la piste VO Dolby Atmos est stupéfiante de clarté avec tous les éléments audio qui se détachent parfaitement les uns des autres malgré une intensité rare en termes de bruitages, de tirs, d'explosions, de bagarres, de moteurs, d'explosions… Le tout mâtiné de musique débridée. Mais tout cela devient vite fatigant. 

 

La faute au caisson, à ses fabuleux impacts, à ses grondements sourds et nerveux, à la musique électro, le tout spatialisé comme jamais. Soit une technique parfaite au service d'un grand bazar ! Heureusement, l'intelligibilité des dialogues est de mise, un exploit au sein d'une telle bande‑son.

 

Un dernier mot sur les canaux Dolby Atmos, ici particulièrement sollicités. Avions, hélicoptères, bris en mille éclats d'une énorme paroi de verre, descente des soldats à la corde, explosions, balles au‑dessus des têtes… Le possesseur d'une installation Dolby Atmos sera aux anges. À condition d'aimer le bruit.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BLUHD 22/11/19 Le roi lion
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Rotem Shamir - Fauda saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
rotem-shamir
fabrice-gobert
jesse-tyler-ferguson
joel-schumacher
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011