Cars 3

Année : 2017
Réalisateur : Brian Fee
Interprètes : Guillaume Canet, Alice Pol, Gilles Lellouche, Nicolas Duvauchelle, Cécile de France (voix)
Éditeur : Disney
BD : 2 BD-50, 102', zone B
Genre : animation, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 02/12/17
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.39
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital Plus 7.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Anglais DTS‑HD High Resolution 5.1
Anglais Dolby Digital 2.0
Hollandais DTS 5.1
Flamand Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, hollandais
Amazon
19,99 €
Rakuten
9,80 €
Fnac
19,99 €

Alors que de nouvelles voitures high‑tech ultra‑véloces menacent de le supplanter, Flash McQueen subit un terrible accident de course. Grâce à un nouveau sponsor, Flash tente un come‑back. Le champion déchu entreprend d’améliorer ses performances et s’initier aux outils modernes grâce à Cruz Ramirez, énergique entraîneuse de champions mais elle‑même pilote frustré.

 

Plein la vue. C’est clairement le pari des animateurs de Cars 3 qui ont mis pied au plancher côté détails graphiques et séquences de courses bluffantes. Malgré cette impressionnante excellence visuelle, Cars 3 paraît n’emprunter que des chemins scénaristiques assez balisés mitonnés sur fond d’ode à la combativité, de respect des anciens et d’ironie sur la valeur gadget des outils modernes.

 

Un récit en pilotage automatique qui pose toutefois les bases d’un futur coup de théâtre. Alors que l’on imaginait le film s’achever sur une voie mille fois empruntée, Cars 3 opte pour un twist inattendu qui s'avère audacieux et parfaitement dans l’air du temps. Si ce courageux coup de volant narratif intervient trop tardivement pour totalement convaincre, il faut saluer l’effort du réalisateur Brian Fee d’enfin oser ouvrir la saga Cars au public féminin.

Paco Altura - Publié le 21/02/18
Liste des bonus
- Lost and Found (court métrage) (6')
- L'école de pilotage de Miss Fritter (VOST) (2')
- Prêts pour la course (5')
- Cruz Ramirez, la création d'une voiture jaune (VOST) (7')
- Commentaires audio du réalisateur, des producteurs et du directeur artistique (VOST) (102')
- Coulisses de la production à travers cinq reportages (disque bonus, non reçu)


Commentaire

Parmi les bonus les plus attrayants, le module sur la création étonnante du personnage de Cruz Ramirez, très inspiré des expériences des animatrices Pixar ainsi que de l'actrice américano‑mexicaine qui lui prête sa voix en VO. Le court métrage Lost and Found s'avère quant à lui un petit bijou scénaristique mais sans aucun lien avec Cars 3. Les gamins pourront regarder enfin le module Prêts pour la course où une animatrice de Disney Channel se fait expliquer par un jeune pilote pro les outils de pilotage et d'entraînement modernes.

 

À noter, le disque de bonus non reçu à la rédaction contient les cinq modules suivants : Les générations au cœur de Cars 3, Soyons fous, Les voitures miniatures, Les coureurs légendaires, Les panneaux publicitaires. Ainsi que trois survols des décors (Thomasville, le circuit international de Floride et le centre de course Rust‑Eze), trois mini‑reportages sur les premières voitures des voix US du film ou des artistes Pixar, cinq scènes coupées ou prolongées présentées par le réalisateur Brian Fee et les bandes‑annonces.

Note bonus : 4/6
Image

Les images sont si riches en détail que l'on a constamment la tentation un peu absurde de geler l'image (particulièrement pour les paysages photo‑réalistes) afin de mieux apprécier le méticuleux travail des animateurs. Lesquels n'ont par ailleurs pas chômé tant en termes d'éclairage et de colorimétrie. Un mot pour résumer ? Top !

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Des pistes audio 7.1 de très grande qualité tant en VF (Dolby Digital Plus) qu'en VOST (DTS‑HD Master Audio). Elles se valent artistiquement mais pas techniquement, la VO bénéficiant d'un gros supplément de pêche au niveau de la musique et des bruitages.

 

Et de ce côté‑là, les heureux possesseurs d'un système 7.1 en auront pour leur argent avec un déluge de carlingues lancées à toute vitesse aux quatre coins de la salle Home Cinéma, des basses cossues et une musique parfaitement en phase avec l'action sans trop en faire (Randy Newman a parfaitement joué la retenue et l'équilibre).

 

Bref, ça grince et ça crisse de tous les côtés, la foule est en délire et nous aussi.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BLU 19/11/19 Coffret Fellini
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
bryan-cranston
anthony-hopkins
lucy-lawless
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011