Mortelles confessions

House of Mortal Sin
Année : 1976
Réalisateur : Pete Walker
Interprètes : Antony Sharp, Susan Penhaligon, Stephanie Beacham, Norman Eshley, Sheila Keith, Hilda Barry
Éditeur : Artus Films
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 104', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 06/03/18
Prix ind. : 22,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
21,99 €
Rakuten
21,99 €
Fnac
22,99 €

Délaissée par un petit ami volage, Jenny Welch (Susan Penhaligon) décide de confier ses problèmes de cœur à son vieil ami d’enfance, le Père Bernard Cutler (Norman Eshley). Mais dans le confessionnal, c’est le Père Xavier Meldrum (Anthony Sharp) qui la reçoit et l’écoute avec un étrange intérêt. Il développe bientôt une obsession pathologique pour la jeune fille…


Initialement pressenti pour interpréter le rôle inquiétant du Père Meldrum, Peter Cushing a été remplacé par Anthony Sharp (acteur de théâtre et de télévision, il apparaît principalement dans des rôles secondaires au cinéma), autant dire que sa performance glaçante et réussie le hisse au top cinq des prêtres les plus dérangeants (et dérangés) de l’histoire du cinéma.

 

De toute évidence, la diabolisation d’un homme d’Église a valu au réalisateur Pete Walker (Flagellations) les foudres de l’institution (nous sommes en 1976), une réputation subversive en somme, qui fait de ce brûlot anticlérical, brillamment scénarisé et mâtiné d’intentions scabreuses, l’une des grandes pépites virulentes du cinéma de genre exhumée grâce à Artus Films.

Carole Lépinay - Publié le 26/04/18
Liste des bonus
- Entretien avec Alain Petit (19')
- DVD du film


Commentaire

Un petit topo autour du film et son rélisateur signé Alain Petit.

Note bonus : 1/6
Image

Très belle surprise que cette image léchée, lumineuse et bien définie datant de 1976. À part un rendu un peu blanc, texture typique de l'époque, il n'y à rien à reprocher à ce master solide. La palette de couleurs est restreinte mais le charme opère.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Une VO stéréo authentique qui manque parfois d'équilibre et ne maîtrise pas toujours ses ambiances (surtout en extérieur), mais le plaisir reste intact. Beaucoup de clarté au niveau des dialogues.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 13/11/19 Yesterday
BLU 13/11/19 Yesterday
BLUHD 13/11/19 Yesterday
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Michael C. Hall - de serial killer à papa prêt à tout
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
michael-c-hall
priyanka-chopra
tara-reid
victor-matsuda
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011