La villa

Année : 2017
Réalisateur : Robert Guédiguian
Interprètes : Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Jacques Boudet, Anaïs Demoustier, Robinson Stévenin
Éditeur : Diaphana Distribution
BD : BD-50, 107', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/04/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99 €
Rakuten
19,99 €
Fnac
19,99 €

Angèle (Ariane Ascaride), Joseph (Jean‑Pierre Darroussin) et Armand (Gérard Meylan) se sont réunis dans la maison familiale auprès de leur père gravement malade. Leurs retrouvailles n’exceptent pas quelques tensions.


C’est du côté d’une calanque près de Marseille que Robert Guédiguian a posé son objectif, irrésistiblement tourné vers le passé. Contrainte de revenir, Angèle (Ariane Ascaride, magnifique) doit affronter la résurgence d’une blessure qu’elle a tentée, des années durant, de dissimuler sous le fard protecteur de ses rôles au théâtre. De son côté, Joseph tente d’éradiquer son cynisme à la fois drôle et désespéré afin de retenir sa (jeune) petite amie Bérangère (Anaïs Demoustier).

 

Ainsi, auprès du père privé de la parole, les enfants discutent d’un temps figé sur de vieilles photographies, les souvenirs doux‑amers affleurent mais chez Guédiguian, le retour au pays natal n’exige ni bilan ni dérive nostalgique, il permet au restaurant familial tenu par Armand (le seul frère à être resté) de rompre avec sa solitude hivernale, à des enfants migrants, au cœur de notre actualité, de goûter un instant au (ré)confort d’un foyer… Une villa qui réunit en somme et qui donne sur l’horizon.

Carole Lépinay - Publié le 09/05/18
Liste des bonus
- Scènes perdues (6')
- Reportage sur le plateau du film (7')
- Bande-annonce


Commentaire

Des scènes de bord de mer, d'étreinte amoureuse dans un rafiot au milieu de l'océan qui dictent silencieusement la mélodie humaniste de ce beau film. Bien que sommaire, le reportage sur le plateau du film (petite équipe de vingt personnes) permet quant à lui d'appréhender le ressenti de la troupe. Une famille même. Un moment touchant.

Note bonus : 3/6
Image

Un tournage en numérique qui ne se montre pas le plus précis du monde. Avec peu voire pas d'éclairages du tout, les scènes en basse lumière se montrent parfois difficiles. En revanche, quand le soleil se pointe sur la calanque, tout resplendit, l'eau brille et les visages aussi. Il nous manque quand même un surcroît de piqué pour être totalement comblés. 

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Un 5.1 très efficace même pour ce genre de film au net penchant intimiste. Ce sont les bruits de la nature environnante (pluie, vent, tempête, roulis) qui en bénéficient le plus avec des surrounds toujours actifs pour une sensation de réalisme et de naturel bien supérieure en 5.1 qu'en 2.0, même si cette dernière se montre très convenable. À noter, des dialogues vraiment purs, ainsi qu'une belle scène de flashback joliment mise en musique. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BLU 26/05/19 Paradise Beach
DVD 29/05/19 Yao
BLU 29/05/19 Yao
DVD 29/05/19 The Hate U Give
BLU 29/05/19 The Hate U Give
BONNES AFFAIRES
- 22 %
191 €
147.73 €
Voir l'offre
INTERVIEWS
Gillian Anderson - The Fall saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
gillian-anderson
maggie-q
tom-selleck
florent-siri
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011