Jumanji : bienvenue dans la jungle

Jumanji : Welcome to the Jungle
Année : 2017
Réalisateur : Jake Kasdan
Interprètes : Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillan, Nick Jonas, Bobby Cannavale
Éditeur : SPHE
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50 + 1 BD‑3D, 119', toutes zones
Genre : comédie d'action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 25/04/18
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.39
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Italien DTS‑HD Master Audio 7.1
Russe DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, arabe, danois, néerlandais, estonien, finnois, letton, lituanien, norvégien, russe, suédois, ukrainien
19,95 €
29,99 €

Quatre lycéens écopent d’une retenue. Spencer est un geek frêle et peu sûr de lui, Fridge un colosse appelé à une grande carrière sportive, Bethany une jeune accro aux réseaux sociaux et Martha une élève brillante mais revêche. Tous vont être téléportés dans le jeu vidéo Jumanji… mais dans des avatars totalement inadaptés à leur personnalité ! Pour revenir à la réalité, tous doivent lever la malédiction provoquée dans Jumanji par le méchant Van Pelt.

 

Quelle utilité de faire un remake ou une suite du classique Jumanji sorti en 1995 avec Robin Williams ? Réponse avec ce savoureux film qui ne démarre pourtant pas forcément au mieux avec un interminable prologue d’une dizaine de minutes. En fait, ce préambule va s’avérer le terreau fertile sur lequel vont pousser quantité d’excellents gags par la suite.

 

Car les lycéens aspirés dans le jeu écopent tous d’avatars totalement contradictoires à leur personnalité. Le geek se voit attribuer le corps d’une armoire à glace (poilant Dwayne Johnson), le sportif d’un être chétif (hilarant Kevin Hart), l’ado égocentrique devient quant à elle un quinqua obèse (désopilant Jack Black) et l’atrabilaire gamine récupère un alter ego sexy façon Lara Croft (Karen Gillan) !


Le scénario est suffisamment habile pour ne pas seulement jouer du contraste, mais aussi faire évoluer doucement les personnages vers une meilleure acceptation d’eux‑mêmes et des autres. Au fil d’une intrigue riche en clins d’œil respectueux au Jumanji original, de gags poilants sur les jeux vidéo et surtout d'un déluge ininterrompu de spectaculaires séquences d’action (palpitante charge des rhinocéros albinos), ce Bienvenue dans la jungle ne se paie jamais la tête de ses spectateurs. Mais leur offre bien au contraire un roboratif et très rythmé divertissement qui devrait enchanter toute la famille.

Paco Altura - Publié le 25/04/18
Liste des bonus
- Bêtisier (2')
- Voyage au cœur de la jungle : making of (14')
- Rencontrez les joueurs : une équipe héroïque (7')
- Survivre dans la jungle : des cascades spectaculaires (5')
- L'attaque des rhinos ! (3')
- Du livre au jeu au grand écran et au‑delà : célébrez l'héritage de Jumanji (4')
- Clip musical parodique Jumanji Jumanji (3')
- BD 3D + Blu-Ray du film et bonus


Commentaire

Beaucoup de bonnes choses au sein de ces copieux bonus (tous en VOST). Le making of dessine de manière originale et très rythmée une ambiance de tournage à la fois détendue mais irriguée par l'exigence du réalisateur Jake Kasdan, d'ordinaire plutôt spécialisé dans les farces un peu trash.

 

Les modules sur les cascades sont passionnants, notamment celui centré sur le grand moment de bravoure du film (la charge des rhinos) qui a exigé 14 heures de tournage pour cinq petites minutes à l'image. Autre bonus intéressant sur l'héritage du film culte Jumanji et la manière créative employée par le réalisateur et le producteur (Dwayne Johnson) de Bienvenue dans la jungle pour lui rendre un respectueux hommage.

 

Enfin, ne manquez enfin pas Jumanji Jumanji : un poilant clip inepte et kitch proposé par Jack Black et un compère qui ne rencontre pas, c'est le moins que l'on puisse dire, l'assentiment du reste du casting.

Note bonus : 4/6
Image

Dès les premières secondes illuminées par une belle lumière de bord de plage et la première scène à Brantford, on se dit que cette image 4K UHD HDR Dolby Vision sera au taquet. Effectivement, elle est impeccable de bout en bout. Que ce soit la plantureuse jungle du décor qui suivra (Hawaï), le festival de couleurs chaudes et contrastées, les effets spéciaux tous parfaitement intégrés ou les séquences de nuit (course contre les jaguars), il n'y a pas un détail pour nous faire tiquer. Même lorsque le rythme s'accélère de manière très amusante façon « avance rapide », la lisibilité reste remarquable.

 

Mieux, ce master démontre toutes les possibilités du format alors même que les éléments habituellement un peu bling‑bling de la 4K (lumières artificielles, chromes des voitures, reflets, objets high‑tech divers et variés) ne sont pas disponibles dans cette ambiance de jungle forcément sauvage et dénuée d'artifices. Ici, tout se joue sur la lumière, le relief donné à la végétation, le réalisme et le rendu des animaux 3D. Sans oublier les noirs, vraiment épatants vu l'ambiance dominée par les verts (tous les dégradés y passent, la palette est vraiment large). Pour ceux qui ne sont pas équipés HDR Dolby Vision, le HDR10 reste d'excellente facture.

 

Ce qui frappe aussi,  comparé au Blu‑Ray, c'est le niveau de précision de l'image avec moult détails, à la fois sur les gros plans et les cadrages plus lointains comme les panoramiques dévoilant le terrain de jeu à perte de vue. Une belle démonstration de force (Digital Intermediate 2K à partir de sources 3,4K) qui a de surcroît le bon goût de ne pas cramer les visages avec un rendu de la carnation subtil. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Bienvenue dans la jungle ! Le film n'usurpe pas son titre en Dolby Atmos avec un relief et une pêche d'enfer pour cette piste très amusante et immersive qui mobilise tout le Home Cinéma et donne de la voix à tout ce que la jungle compte d'animaux, et notamment d'oiseaux qui annoncent très vite la couleur avec des raids bien sentis sur les enceintes. Les hélicoptères ne sont pas en reste, ni les motos d'ailleurs qui labourent les enceintes de toutes parts. Même orgie sonore pour la cavalcade des rhinos : encore un peu et on se retournait pour vérifier l'état de la porte d'entrée… 

 

Pas de doute, cette création sonore laisse s'exprimer tous les effets hauteur permis par le Dolby Atmos pour un rendu à la fois fun et réaliste. Avec mention spéciale à tous les gimmicks sonores accompagnant les nouvelles vies des héros, tombant littéralement du ciel à chaque renaissance dans un grand fracas de bruitages vidéoludiques. On en connaît qui ont sursauté la première fois…

 

Un mot sur le caisson qui, toujours en harmonie, s'occupe de démultiplier les ambiances et la dynamique des grandes scènes du film comme la charge des rhinos. La VF est techniquement en retrait côté tonus et immersion, puisque dénuée de cette dimension supplémentaire apportée par le Dolby Atmos, mais s'avère pour une fois une totale réussite artistique du point de vue du choix des voix françaises.

Top son : aucun
Note son : 6/6



PLANNING
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
mads-mikkelsen
christian-rouaud
poppy-montgomery
tara-reid
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Combiné SHARP magnétoscope lecteur DVD DV-NC70 - PUCCA - modèle PUCINE002 - Câble vidéo Péritel sortie vers Vga entrée, 2.0m cd50071 - Monacor DJP-202 - Platine vinyle à entrainement direct - X96 Mini TV Box - 3D Media Support, 4K Resolution, WiFi, Quad-Cor... - TV LED Samsung ED55D 55 1080p (Full HD) - Support Réglable D'Appui Tête Voiture Pour Lecteurs Dvd Port... - Philips DVP3142 - Lecteur DVD - Goldstar R-12 Magnétoscope à cassette - 2 têtes - Mono - TV LED Samsung UE48JU6670U 48 4K UHD (2160p) - Amplificateur Home Cinema MARANTZ SR-7001 - 4 entrées HDMI - Arge... - Epson EB-W29 - Projecteur 3LCD - 3000 lumens (blanc) - 3000 lumen... - Amplificateur LUXMAN LV-91 - décodeur tntsat hd safesat hd one + - Technical LED 2016 HDB - 19.5 pouces - Magnétoscope combi philipd dvd 740vr - Panasonic AJ-D95DC Digital vidéo recorder DVCPR50 with option SDI... - Magnétophone Remco 105 avec Housse cuir assortie - Pioneer DV-3022V - Lecteur DVD - Bayard PR 204 83 platine disque amplifiée -