Un homme amoureux

Année : 1987
Réalisateur : Diane Kurys
Interprètes : Peter Coyote, Greta Scacchi, Jamie Lee Curtis, Claudia Cardinale, Peter Riegert, John Berry
Éditeur : Pathé
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 119', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 11/04/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO, français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99 €
Rakuten
16,90 €
Fnac
19,99 €

En tournage à Cinecitta, Steve Elliott (Peter Coyote), immense acteur, tombe fou amoureux de sa jeune partenaire Jane Steiner (Greta Scacchi). Marié et père de deux enfants, il se jette dans une histoire d’amour sulfureuse qui perturbe le plateau comme son existence entière.


En partie réalisé dans les studios de Cinecitta, le quatrième film de Diane Kurys (Je reste !, Sagan, Arrête ton cinéma !) a bénéficié d’un casting international : Jamie Lee Curtis, Claudia Cardinale, Vincent Lindon ont ainsi contribué à son cachet polyglotte.

 

Parallèlement à la mise en scène de l’histoire tragique du romancier italien Cesare Pavese, advient une romance clandestine entre l’acteur principal et celle qui interprète l’une de ses jeunes conquêtes. Si l’intention de mise en abyme paraît flagrante sur le papier, elle manque d’évidence une fois portée à l’écran. Toutefois, l’âpreté du triangle amoureux (thème phare de la filmographie de Kurys) occasionne quelques scènes de déchirure ou d’osmose particulièrement bouleversantes.

Carole Lépinay - Publié le 25/05/18
Liste des bonus
- Entretien exclusif avec Diane Kurys : une parenthèse à l'hôtel Roma (35')
- DVD du film


Commentaire

Partant pour produire son film, la Warner se réservait aussi le droit de retravailler le scénario. Diane Kurys, qui le jugeait définitif, a préféré se tourner vers un financement français. Grâce à Michel Seydoux, la réalisatrice peut voir son projet se concrétiser et bénéficier d'un casting international. Elle revient sur les temps forts du tournage, le choix des interprètes, les éventuels changements qu'elle apporterait au scénario avec le recul et l'expérience. 

Note bonus : 3/6
Image

Restauré par Pathé en 207, le film se montre sous son meilleur jour actuellement. Il reste cependant des écueils auxquels on peine à s'habituer à l'heure actuelle. Si le léger voile en arrière‑plan inhérent à la photographie, doublé de contrastes un peu durs, ne facilite sans doute pas les choses, le manque de précision général saute aux yeux pour un rendu au final assez lisse. Les scènes extérieures tournées en plein soleil sortent heureusement du lot. 

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

La composition de Georges Delerue s'échappe joliment des enceintes et accompagne magnifiquement cette romance triangulaire compliquée malgré son caractère uniquement stéréophonique. Entre les deux pistes, la VO l'emporte pour sa texture et son rendu en osmose avec l'environnnment des personnages.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 19/11/19 Coffret Fellini
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
bryan-cranston
anthony-hopkins
lucy-lawless
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011