L'échange des princesses

Année : 2017
Réalisateur : Marc Dugain
Interprètes : Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Catherine Mouchet, Anamaria Vartolomei, Kacey Mottet Klein, Maya Sansa
Éditeur : Ad Vitam
BD : BD-50, 100', zone B
Genre : drame historique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 02/05/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
16,99 €
32,84 €

1721. Tandis qu’il s’apprête à accéder au trône, Louis XV (Igor van Dessel), à peine âgé de 13 ans, se voit contraint d’épouser l’Infante d’Espagne, Anna Maria Victoria (Juliane Lepoureau), fillette de 4 ans. Ne reculant devant rien afin de maintenir la paix franco‑espagnole après des années de guerre, le Régent Philippe D’Orléans (Olivier Gourmet) veille également à marier sa fille Louise Elisabeth (Anamaria Vartolomei), 12 ans, à l’héritier du trône d’Espagne.


Si Marc Dugain n’échappe pas à un certain académisme en relatant cette page pourtant incroyable de l’Histoire de France, c’est à travers l’interprétation pétillante de la petite Juliane Lepoureau que le film trouve sa bouffée de fraîcheur.

 

À situation inédite son lot de détails aberrants comme cette poupée de substitution offerte par Louis XV à sa (trop) jeune épouse, ou encore le rôle maternel de la gouvernante Madame de Ventadour (Catherine Mouchet) envers l’Infante, surnommée « maman Ventadour » par le roi peu partageur. En jalousant la relation quasi exclusive qu’elle entretient désormais avec la petite fille, le souverain révèle à la fois sa fragilité d’orphelin précoce (il perd ses parents alors qu’il n’a que 2 ans) et un sentiment typiquement infantile. En dépit des conventions ritualisées, le monde de l’enfance offre une parenthèse récréative et insolite à la Cour Royale.

 

Un tableau historique en clair‑obscur quand on met en corrélation les devoirs conjugaux des deux princesses, sauvées ou sacrifiées en fonction de leur âge respectif.

Carole Lépinay - Publié le 17/09/18
Liste des bonus
- Entretien avec Marc Dugain et Lambert Wilson (22')
- Bande-annonce


Commentaire

Compte tenu du budget considérable qu'exige un film historique, le projet de Marc Dugain avait peu de chance de voir le jour. Le cinéaste nous raconte son cheminement jusqu'à sa réalisation en compagnie de Lambert Wilson, qui nous livre ses réflexions sur le scénario, les personnages, l'organisation sur le plateau. 

Note bonus : 3/6
Image

Le jeu des couleurs dit tout des codes et usages de l'époque, et apporte surtout au film une crédibilité historique pas facile à retranscrire lorsque l'on tourne un film se déroulant au XVIIIe siècle. Tout est travaillé, contrôlé, précis jusque dans les moindres détails. Les lumières et les décors apportent leur pierre à l'édifice, tandis que les scènes de nuit continuent de nous émerveiller. Splendide.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Ce n'est pas le monde du silence sur les enceintes, bien au contraire. On apprécie toutes les ambiances à l'arrière et la scène sonore bien développée en 5.1 pour une immersion vraiment très vivante, loin d'être compassée. Malgré ses qualités, la piste stéréo fait plus fade.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
INTERVIEWS
Sophie Turner - Game of Thrones saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
sophie-turner
martin-scorsese
matt-dillon
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011