The Patriot, le chemin de la liberté

The Patriot
Année : 2000
Réalisateur : Roland Emmerich
Interprètes : Mel Gibson, Heath Ledger, Tchéky Karyo, Chris Cooper, Joely Richardson
Éditeur : SPHE
BD : 1 UHD-99 + 1 BD-50, 184', toutes zones
Genre : guerre, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/05/18
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Hongrois Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Portugais Dolby Digital 5.1
Russe Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Thaï Dolby Digital 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, chinois, tchèque, danois, néerlandais, finnois, allemand, grec, italien, japonais, coréen, norvégien, polonais, portugais, roumain, espagnol, suédois, turc
24,99 €
17,18 €
24,99 €

Caroline du Sud. 1776. Le conflit entre les Indépendantistes et les Anglais semble inévitable. Benjamin Martin (Mel Gibson) connaît la guerre et il n’en veut plus. Cet ancien héros des combats entre Français et Indiens n’ignore rien de la violence des affrontements armés. Aujourd’hui veuf, il élève seul ses sept enfants au sein de sa plantation. Mais un jour, son fils (regretté Heath Ledger, éternel Jocker de The Dark Knight), idéaliste et impétueux, croit à l’avenir d’un pays libre pour lequel il faut se battre. Contre l’avis de son père, il s’engage dans le conflit. Lorsque les troupes anglaises arrivent aux portes de la plantation, Benjamin prend les armes à son tour…

 

The Patriot marque à la fois le retour de Roland Emmerich et de Dean Devlin (son producteur et coscénariste) deux ans après Godzilla, mais aussi celui de Mel Gibson dont le dernier film à l'époque est celui de Wim Wenders, The Million Dollar Hotel (2000). 

 

The Patriot, adapté du livre de Robert Rodat (auteur d’Il faut sauver le soldat Ryan et de L’envolée sauvage), c’est du grand spectacle comme sait le filmer le cinéaste allemand. La critique bien‑pensante, ayant pris le réalisateur en grippe depuis ID4, lui reprochera son manichéisme (indéniable) mais avouons qu’Emmerich n’a pas son pareil pour mettre en scène les batailles, ne nous épargnant aucune des horreurs de la guerre. Même s’il abuse du ralenti et si la morale est lourde à avaler, Emmerich a su insuffler à son film un vent épique et quelques jolies brises d’émotion.

Carina Ramon - Publié le 05/07/18
Liste des bonus
- Commentaires audio de Roland Emmerich
- The Art of War (10')
- The True Patriots (10')
- Effets spéciaux : le boulet de canon (9')
- Treize scènes coupées commentées (13')
- Comparaison concept/film (5')
- Photos
- Bande-annonce
- Blu-Ray du film


Commentaire

Les mêmes bonus que sur la première édition DVD, cette fois tous sous‑titrés et rassemblés ‑c'est suffisamment rare pour être signalé‑ sur le disque 4K UHD. Le module de 9 minutes sur la fameuse tête arrachée par un boulet de canon est un passage obligé pour qui s'intéresse aux effets spéciaux. Dans une autre section, les coulisses de la grande bataille du film sont révélées : 1 000 figurants, 70 chevaux, le tout capté en une seule prise.

 

On terminera par les commentaires audio de Roland Emmerich, toujours intéressants. 

Note bonus : 4/6
Image

Quelles couleurs, quelle lumière ! Une image 4K grand luxe (nouveau master 4K à partir des négatifs originaux) qui colle 100% à l'esprit épique et romanesque du film, de base déjà bardé de couleurs saturées et merveilleusement définies (les tuniques rouges des soldats, les toilettes chatoyantes des femmes, la campagne de la Caroline du Sud).

 

Dix‑huit ans après la sortie salles, la photographie majestueuse signée Caleb Deschanel (Anna et le roi) s'en retrouve totalement révélée. Si les plus nets progrès concernent la résolution, la clarté, la brillance des couleurs, blancs et noirs compris, la finesse de l'éclairage saute littéralement aux yeux avec des clairs‑obsurs plus subtils et des intérieurs tout en nuances d'ombre et de lumière. Les scènes nocturnes affichent également des contrastes idéaux, juste surlignés par des touches de lumière naturelle (torches, bougies) qui dansent littéralement dans la nuit.  

 

Bien sûr, tout n'est pas parfait, la 4K opère un effet loupe sur les matte paintting (l'arrivée de Charlestown) et la définition faiblit de temps à autre, avec de légers fourmillements sur quelques gros plans. Rien de véritablement gênant, d'autant que l'effet de matière du tournage pellicule est conservé pour une patine très agréable. 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

On laisse tomber la VF Dolby Digital 5.1 malgré sa belle dynamique pour se ruer sur la VO Dolby Atmos (ou Dolby TrueHD 7.1 pour les personnes non équipées). Loin d'avoir fait son temps, cette piste laisse la bande‑son s'exprimer de tout son soûl, qu'il s'agisse de la superbe partition de John Williams ou des scènes de combats parfaitement orchestrées et spécialisées tout autour de nous. 

 

Car vous le constaterez rapidement, la scène sonore est sans cesse sollicitée. La sensation de hauteur/dôme est palpable et la présence arrière a pour effet immédiat d'accroître le réalisme du film et la dureté des combats. Les effets sont réellement variés et profitent de la moindre occasion : tirs, cris, combats, ambiances, mouvements de troupe, tout y passe. Même l'ouverture du film, plus bucolique avec les enfants se moquant gentiment de leur père, respire la vie.

 

Ce sont bien sûr les scènes de batailles qui font parler la poudre au propre comme au figuré. Les tirs de canons, les obus, les balles, bref, toute l'artillerie gronde sous nos pieds et roule jusqu'à l'impact final. On vous épargnera les bruits des chairs estropiées et autres joyeusetés, les débris matériels offrent déjà de quoi s'immerger au cœur des combats.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
INTERVIEWS
Kevin Bacon - Following saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
kevin-bacon
jesse-tyler-ferguson
sidse-babett-knudsen
mads-mikkelsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011