Open Water 3 : les abîmes de la terreur

Open Water 3 : Cage Dive
Année : 2017
Réalisateur : Gerald Rascionato
Interprètes : Joel Hogan, Josh Potthoff, Megan Peta Hill, Pete Valley, Mark Fell
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-25, 87', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines images peuvent choquer)
Sortie : 27/06/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français Dolby Digital 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français (imposé sur la VO)
19,99 €
7,80 €
20 €

Trois amis partent en Australie afin de participer à une plongée de l’extrême. Si la somme de 100 000 $ proposée par l’émission de télé‑réalité qui l’organise reste attractive, la virée dans une cage à plusieurs mètres de profondeur tourne bientôt au cauchemar…


En 2003, Chris Kentis adaptait avec les moyens du bord l’histoire vraie d’un couple de plongeurs chevronnés perdus au large des Bahamas avec une horde de squales à leurs trousses. Une maîtrise habile du hors‑champ en même temps qu’une exploitation efficace d’un huis clos terrifiant à ciel ouvert, et le tour horrifique était joué.

 

Or, la franchise pourtant prometteuse a cessé d’interroger nos peurs primales au profit d’un récit grossièrement spectaculaire dans lequel des proies humaines testent la cruauté naturelle de la chaîne alimentaire. Réalisé en found‑footage, ce troisième opus n’en garde que les tremblements stériles jusqu’à l’épuisement. On peut éviter.

Carole Lépinay - Publié le 09/10/18
Liste des bonus
- Scènes coupées et interviews en VO (20')
- Making of en VO (5')
- Film-annonce


Commentaire

Quelques scènes coupées qui n'auraient pu pas sauver le film pour autant, suivies d'un making of en VO uniquement qui mise sur du fun, donc du creux. 

Note bonus : 1/6
Image

Found‑footage oblige, la qualité d'image varie selon les sources censées être diffusées. L'alternance se déroule bien, d'autant que la lumière de pleine mer fait son office. La nuit, c'est un plus compliqué, en tout cas très vidéo. Le niveau 0 du cinéma néanmoins et attention au mal de cœur. 

Top image : aucun
Note image : 2/6
Son

Une bande‑son étonnante, parfois active à l'arrière, parfois complètement éteinte. On entendra surtout des sons naturels et un peu de musique loin d'être mémorable.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
fabrice-gobert
liam-neeson
sophie-turner
matt-dillon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011