Gangsta

Patser
Année : 2018
Réalisateurs : Adil El Arbi, Billal Fallah
Interprètes : Matteo Simoni, Nora Gharib, Said Boumazoughe, Ali B., Werner Kolf, Nabil Mallat
Éditeur : Universal
BD : BD-25, 124', zone B
Genre : action, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 31/07/18
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Aucun
14,99 €
9,99 €
14,99 €

Anvers. Quatre amis d'enfance rêvent d'argent facile et de notoriété. Lorsqu'un baron de la drogue débarqué d'Amsterdam leur propose un deal très lucratif, ils se jettent sur l'occasion, à leurs risques et périls. 

 

Après une immersion violente dans l'enfer des gangs avec le remarquable Black (2015), le tandem Adil El Arbi/Bilall Fallah creuse son sillon (à noter qu'entretemps, il a réalisé deux épisodes de la série US Snowfall) en poursuivant sa radiographie des stéréotypes de banlieue.

 

Avec un ton plus léger, l'histoire du quatuor délinquant s'organise autour des sept pêchés capitaux traités de façon vidéoludique, les quatre amis s'imaginant depuis tout gosse en super‑héros avant d’atteindre le level narcotrafiquants. Le principe de réalité leur échappant naturellement, les petits caïds comptent sur le vol d'une cargaison de cocaïne pour s'offrir une vie dorée, avant de se mettre à dos un impitoyable cartel colombien. Tony Montana (la grande source d'inspiration des personnages et des réalisateurs) n'a qu'à bien se tenir. 

Carole Lépinay - Publié le 24/09/18
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Un peu surprenant quand même compte tenu de l'univers visuel et créatif du film. 

Note bonus : 0/6
Image

Un film stylé, over‑looké, tourné et monté façon jeu vidéo avec surimpressions de toutes sortes à l'écran, couleurs criardes et ambiance néon très graphique. L'image est en plus super‑définie, dotée de reflets très étudiés, pétante à souhait. Mention spéciale pour le générique final.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Du rap‑électro, des effets sortis tout droit des jeux vidéo en guise de transitions, des images accélérées, sans oublier le caisson bien présent, les bruitages impactants et la très bonne dynamique générale. Tout serait parfait, jeune et débridé à souhait, hormis ces doublages français (pas de VO sur cette édition). Quel dommage, ils coupent complètement l'immersion et le naturel.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
INTERVIEWS
Leïla Bekhti - Jour polaire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
leila-bekhti
stefano-sollima
jesse-tyler-ferguson
rotem-shamir
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011