Escobar

Loving Pablo
Année : 2017
Réalisateur : Fernando Leon de Aranoa
Interprètes : Javier Bardem, Penélope Cruz, Peter Sarsgaard, Julieth Restrepo, Oscar Jaenada, Fredy Yate
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 123', zone B
Genre : biopic, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 22/08/18
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
14,99 €
Rakuten
9,89 €
Fnac
26,28 €

Journaliste accomplie, Virginia Vallejo (Penélope Cruz) est aussi un sex‑symbol qui attire l'attention des grandes revues de mode. Indépendante et très sûre d'elle, la jeune femme fait la connaissance du redoutable chef du cartel de Medellín, Pablo Escobar (Javier Bardem), une rencontre suivie d'une romance qui changera à jamais le cours de sa vie.


Adapté du roman autobiographique Loving Pablo, Hating Escobar, le film de Fernando Leon de Aranoa (A Perfect Day : un jour comme un autre, 2015) débute avec le point de vue de la journaliste puis le met régulièrement en stand‑by afin de dérouler, en toute neutralité, l'historique des crimes du baron de la drogue. Un va‑et‑vient éreintant et stérile pour le spectateur qui aura d'emblée saisi la nature complexe et l'aura terrifiante du célèbre narcotrafiquant, catapulté icône de la culture populaire depuis la série Narcos (Chris Brancato, Carlo Bernard et Doug Miro).


Javier Bardem, le regard torve et bedonnant (l'acteur a pris 12 kg pour le rôle), alterne entre leader philanthrope, amant magnétique et bon père de famille, soit un soupçon d'humanité qui trouvera sa limite lors d'une séquence de traque grotesque (voire caricaturale) mais révélatrice de la bête qu'il n'a jamais cessé de laisser grandir.

Carole Lépinay - Publié le 08/03/19
Liste des bonus
- Trois interviews (30')
- Bande-annonce


Commentaire

Si elle n'a pas pu rencontrer l'authentique Virginia Vallejo, Penélope Cruz s'est toutefois rabattue sur les innombrables heures d'enregistrement de la journaliste afin d'appréhender son rôle. Accent colombien en bouche (tout un apprentissage), l'actrice évoque toutes les facettes de son personnage avec le soin de ne jamais le juger. Javier Bardem confie de son côté avoir été attiré par la dualité d'Escobar, mi‑homme mi‑monstre, il pénètre la psychologie complexe du narcotrafiquant. Enfin, Peter Sarsgaard raconte la façon dont le projet s'est présenté à lui. Classique.

Note bonus : 2/6
Image

Impossible de prendre en défaut cette image de haut vol jouant entre habile reconstitution légèrement cuivrée des différentes époques du film et impression papier glacée boostée en noir. Ça brille, c'est beau, c'est graphique. Un rendu qui tranche radicalement avec la noirceur du sujet. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Si le mix est le même en VO qu'en VF, le jeu sur les accents colombiens est primordial pour le film et à apprécier en VO bien sûr (moins de charme pour la VF). On apprécie par ailleurs le message sonore particulièrement appuyé en 5.1, les nombreux détails et l'impact des dialogues, secs et sans appel. Une bande‑son virile.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 29/05/19 Yao
BLU 29/05/19 Yao
DVD 29/05/19 The Hate U Give
BLU 29/05/19 The Hate U Give
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Melissa Bernstein - Breaking Bad saison 5
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
melissa-bernstein
eva-green
stefano-sollima
kyan-khojandi
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011