Futur immédiat, Los Angeles 1991

Alien Nation
Année : 1988
Réalisateur : Graham Baker
Interprètes : James Caan, Mandy Patinkin, Terence Stamp
Éditeur : Carlotta
BD : BD-50, 90', zone B
Genre : science-fiction, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 26/09/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais Audiodescription
Sous-titres
Français, français pour sourds et malentendants
19,99 €
19,99 €

« Los Angeles, 1991. Ils ont atterri, et maintenant, ils sont parmi nous ». L’introduction du film affiche d'emblée le programme de cette série B de SF plutôt originale qui part du principe que les aliens sont désormais parfaitement intégrés à notre société. Un flic (James Caan) veille, comme tant d’autres, à éradiquer toute forme de discrimination. Le braquage d'une supérette alien va largement compliquer sa tâche.

 

Film méconnu teinté de buddy‑movie, sacré Meilleur film de science‑fiction de l’année lors de sa sortie en 1988 aux États‑Unis, Futur immédiat, Los Angeles 1991 mérite largement d'être redécouvert aujourd'hui, il réunit aussi et surtout James Caan et Terence Stamp dans la peau de deux flics que tout oppose.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 24/09/18
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Pas facile de retrouver des sujets d'époque pour un tel film, on veut bien le croire.

Note bonus : 0/6
Image

Les rues brillent la nuit, les couleurs et les néons apportent un brillant et une profondeur appréciables, la précision ne faiblit jamais et les noirs font vraiment forte impression. Même les maquillages et prothèses alien passent plutôt bien en gros plan. Moralité : si on ne retrouve pas le rendu et le faste des productions les plus récentes, ce Futur immédiat se paie une jeunesse inédite.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Des VO stéréo de ce niveau, on en veut bien tous les jours. Ambiances et bruitages frais comme des gardons, scène sonore hyper‑vivante, pas de doute, la bande‑son participe aussi à la redécouverte du film. En revanche, la VF perd clairement des informations, oubliant de restituer de nombreux détails. Le rendu est aussi plus étouffé, plus daté. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
INTERVIEWS
Bryan Cranston - Breaking Bad
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
bryan-cranston
fabrice-gobert
poppy-montgomery
priyanka-chopra
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011