The Big Lebowski

20e anniversaire
Année : 1998
Réalisateurs : Ethan Coen, Joel Coen
Interprètes : Jeff Bridges, Julianne Moore, John Goodman, Steve Buscemi, Philip Seymour Hoffman, John Turturro, Tara Reid
Éditeur : Universal
BD : 1 BD-66 + 1 BD-50, 117', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 07/11/18
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS:X
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Polonais DTS 5.1
Tchèque DTS 5.1
Russe DTS 2.0
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois, tchèque, polonais, grec, roumain, chinois
24,99 €
24,99 €
24,99 €

Prenez deux cinéastes désireux de tourner en 1998 une farce burlesque, ajoutez un Jeff Bridges (Tron) prenant la mouche parce que deux malfrats ont uriné sur son tapis, un John Goodman prêt à sortir un bazooka à la moindre occasion, une Julianne Moore dans la peau d’une artiste féministe déjantée, et enfin un John Turturro en joueur de bowling stylisé, et vous obtenez The Big Lebowski, un ovni sous acide et inclassable.

Un film tout simplement jouissif qui mettra quelque temps à trouver son public, mais parvenu aujourd'hui au juste statut d'objet culte. Cette édition 4K UHD est une aubaine pour tous ses fans.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 02/10/18

Cinécult' Les frères Coen : Oh ! Brothers…

Retour sur une carrière hors norme, à la fois dans et en dehors de la matrice hollywoodienne. Si leurs derniers films sont encore gravés dans nos mémoires, petit retour à leurs débuts et leur passion sans limite pour le cinéma de genre.

Lire la suite
Liste des bonus
- Introduction parodique sur la restauration du film (5')
- La vie de Dude en SD (10')
- Le film dix ans après en HD (10')
- Making of en SD (24')
- Le festival The Big Lebowski en SD (14')
- Carte interactive des lieux de tournage en SD
- Retour sur les rêves de Dude en SD
- Album photo commenté de Jeff Bridges
- Photos du film
- Blu-Ray et film et bonus


Commentaire

Beaucoup d'humour tout au long de ces bonus (sur le disque Blu‑Ray) qui dissèquent le film de long en large, son impact sur les comédiens et les fans, qui organisent même chaque année un festival qui lui est entièrement dédié (seul impératif : venir habillé comme un personnage du film). Jeff Bridges en profite pour raconter une petite anecdote organisée lors du tournage de la scène avec les danseuses, qui avaient toutes installé en secret des postiches sous leur jupe, moumoutes visibles uniquement depuis le point de vue de Jeff Bridges, glissant sur le dos entre leurs jambes sur plusieurs mètres… Petite déception en revanche, le making of n'a de making of que le nom. Il s'agit plus d'interviews promo de l'équipe du film.

Note bonus : 4/6
Image

On touche à l'excellence avec cette édition 4K UHD dotée d'un nouveau télécinéma réalisé à partir de la pellicule 35 mm du film. Bien sûr, le rendu ne ressemble pas aux productions les plus récentes éditées sous ce format, mais les atouts du film sont sublimés un à un, à commencer par la flamboyance des couleurs.

 

Dès la première séquence au bowling, on en prend plein les yeux avec des rouges puissants, des parquets ultra‑vernis et des chromes plus brillants, on meurt. Et ce sont bien toutes les couleurs du film, aux accords parfois drolatiques, qui irriguent cette image plus neuve que neuve.

 

Définition, précision, texture et netteté sont au diapason. Tout comme les noirs, nets et puissants (l'arrivée de nulle part de Julianne Moore sur son filin vaut le détour). Ou encore la lumière ambiante, comme débarrassée de son voile pour une dynamique d'image inédite. Un bain de jouvence révélant toute la fantaisie des frères Coen.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

La VF et ses voix plus proéminentes donne l'impression d'être plus présente pour cause de volume plus fort. Mais la VO DTS:X se montre plus chaleureuse, moins brouillonne. À la fois dense, précise et découpée en termes de détails sonores et de bruitages, elle est définitivement plus ciselée et bien plus adaptée au rythme et au montage du film. 

Top son : 25'58 (Hotel California version flamenco), 80'30 (la gouttière à boules)
Note son : 5/6



PLANNING
INTERVIEWS
Michael C. Hall - de serial killer à papa prêt à tout
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
michael-c-hall
justin-theroux
martin-scorsese
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011