Mollenard

Année : 1938
Réalisateur : Robert Siodmak
Interprètes : Harry Baur, Albert Préjean, Gabrielle Dorziat, Gina Manès, Marta Labarr, Ludmilla Pitoëff
Éditeur : Gaumont
BD : BD-50, 106', zone B
Genre : drame, N&B
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/10/18
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.33
HD 1 080p (AVC)
4/3
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants, anglais
Amazon
15,27 €
Rakuten
20 €
Fnac
19,71 €

Après l’incendie de son bateau (une affaire de trafic d’armes qui a mal tourné…), le capitaine Justin Mollenard (Harry Baur) et son équipage sont rapatriés à Dunkerque. Accueillis en héros avec ses hommes, Mollenard ignore qu’il sera bientôt suspendu de sa fonction. Le destin s’acharnant, Mollenard subit une attaque qui le laisse paralysé, le voilà désormais dépendant d’une épouse tyrannique et autoritaire.


La parenthèse hexagonale de Robert Siodmak (après avoir fui l’Allemagne nazie en 1933) se définit selon huit films considérables dont le fameux thriller Pièges (avec Maurice Chevalier et Erich Von Stroheim) réalisé en 1939, avant son départ pour Hollywood. À mi‑chemin entre le film d’aventures (la première partie en extrême‑orient capte merveilleusement l’atmosphère vaporeuse des bouges asiatiques) et le drame naturaliste, l’adaptation du roman éponyme d’Oscar‑Paul Gilbert s’est offert une équipe technique talentueuse, du chef‑décorateur Alexandre Trauner (Le quai des brumes, Hôtel du Nord) au DOP Eugen Schüfftan, brillant collaborateur de Georges Franju et Robert Rossen.

Carole Lépinay - Publié le 19/03/19
Liste des bonus
- L'échappée vaine (57')
- Mollenard restauré (2')


Commentaire

Par le biais d'entretiens croisés, Serge Chauvin (maître de conférence et théoricien du cinéma), Claude Gauteur (écrivain et historien du cinéma) et Ginette Vincendeau (professeure en études cinématographiques) replacent le film dans le contexte assez particulier du Front populaire. Outre l'analyse plutôt fine des rapports de classe (la vie âpre de l'équipage opposé au quotidien bien rangé des bourgeois et autres représentants de l'institution à Dunkerque), chaque intervenant propose une approche instructive autour de la carrière de Siodmak, des secrets de l'adaptation du roman (malheureusement tombé dans l'oubli) d'Oscar‑Paul Gilbert), de l'esthétique du film et des rapports des personnages entre eux.

 

Pour finir, un échantillon de scènes juxtaposées rend compte de l'énorme travail de restauration effectué pour le film.

Note bonus : 4/6
Image

Restaurée en 2006 avec le soutien du CNC, l'image n'a plus rien à voir avec son allure brouillée d'autrefois. Le rendu est un peu doux et les contrastes sans doute perfectibles (tout comme la précision), mais l'énorme stabilité retrouvée permet d'apprécier la grande modernité du cadrage, la superbe mise en lumière du chef‑opérateur Eugen Schüfftan et l'absence de défauts d'usure (points blancs et autres griffures).

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Une bande‑son typique de l'époque, un peu acide et agressive, avec des bruitages marqués. Pas de quoi nous repousser non plus.

Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
DVD 16/10/19 Week-end
BLU 16/10/19 Week-end
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Liam Neeson - Taken 2
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
liam-neeson
joel-schumacher
eric-rochant
fabrice-gobert
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011