Saint Jack

Édition Prestige limitée #6
Année : 1979
Réalisateur : Peter Bogdanovich
Interprètes : Ben Gazzara, Denholm Elliott, James Villiers, Joss Ackland, Rodney Bewes, Mark Kingston
Éditeur : Carlotta
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 115', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 10/10/18
Prix ind. : 27,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 1.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
27,99 €
Rakuten
35,60 €
Fnac
36,78 €

Singapour, dans les années 70. Patron d’une maison close, Jack Flowers (Ben Gazzara, « le Magnifique » comme le titre français du film le qualifie) vit merveilleusement bien son exil loin des États‑Unis. Il se lie d’amitié avec William Leigh (Denholm Elliott), un comptable britannique de Hong Kong dont la vie parfaitement rangée tranche avec la sienne. D’autre part, la pègre chinoise locale tente de mettre un terme à son florissant business…


Réalisé en 1979, l’un des films préférés de Bogdanovich (La dernière séance) ouvre une parenthèse postcoloniale mâtinée d’exotisme nostalgique. Filmé en décors naturels (la photographie de Robby Müller est éblouissante), le film brasse plus large qu’une simple étude de mœurs autour des prostituées que Jack marchande à des soldats américains de passage (« People make love for so many crazy reasons, why shouldn’t money be one of them ? », déclare‑t‑il), il trace en finesse le cheminement moral d’un drôle de « saint ».

 

Chemise bariolée et cigare au bec, Jack semble en effet se jouer de son propre rôle de maquereau déclassé, en outre, le fait de troquer une issue rédemptrice contre un chantage pourtant fructueux l’élève et le rive à la fois aux ruelles grouillantes de ce pays (la séquence finale est inoubliable) qu’il ne quittera finalement jamais.

Carole Lépinay - Publié le 28/02/19
Liste des bonus
- Entretien avec Peter Bogdanovich (20')
- Souvenirs de Saint Jack (32')
- Splendeurs dormantes à l'aube (16')
- Huit photos papier
- Cinq planches‑contacts papier
- Cinq cartes postales et une affiche (papier)
- Bandes-annonces


Commentaire

Peter Bogdanovich revient sur la genèse du film, il confie par ailleurs sa grande admiration pour le travail d'Orson Welles et de Jean Renoir, des cinéastes qui n'auront cessés de l'inspirer.

 

Dans « Souvenirs de Saint Jack », l'équipe du film (professionnels et amateurs) s'est réunie afin de nous faire partager les grands moments qui ont marqué le tournage.

 

Enfin, des photos de Singapour vintage et autre « Memorabilia » nous font faire un bond en arrière d'une quarantaine d'années, petite pointe de nostalgie. En bref, encore un bel objet signé Carlotta.

Note bonus : 5/6
Image

Une photographie douce mais encore belle, claire, élégante et vivante grâce aux décors naturels. Les visages ne font pas leur âge tout en conservant une jolie patine vintage. Une restauration qui fait oublier tout ce que nous avons pu avoir précédemment.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

On passera sur la VF mono très discrète en ambiances malgré ses excellents doublages pour une fois bien intégrés (c'est assez rare pour être souligné), pour une VO plus « évoluée » et charnue en termes de texture. Bruits de la ville, détails, musique, tout est beaucoup moins plat.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 28/03/19 Wild Bill
DVD 28/03/19 Wild Bill
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Leïla Bekhti - Jour polaire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
leila-bekhti
lars-lundstrom
pascal-laugier-et-louis-thevenon
kyan-khojandi
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011