Amy Winehouse : Back to Black - The Real Story Behind the Modern Classic

Année : 2018
Réalisateur : Jeremy Marre
Avec : Amy Winehouse, Mark Ronson, Salaam Remi
Éditeur : Eagle Vision
BD : BD-25, 59', zone B
Genre : documentaire, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 02/11/18
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
DTS-HD Master Audio 5.1
LPCM stéréo
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, portugais

Il y a (déjà) plus de douze ans sortait Back to Black. Classique instantané de neo‑soul récompensé de cinq Grammy Awards et vendu à plus de 20 millions d'exemplaires, ce second album avait fait de l'Anglaise Amy Winehouse une star internationale, avec l'aide de quelques singles ayant dominé la mémoire collective des années 2000, de Rehab à You Know I'm No Good. Un disque qui fut pourtant le dernier de l'artiste dont la descente aux enfers et le décès à l'âge de 27 ans hantent désormais durablement ses chansons, témoins et présages d'un mélancolie incurable et des excès qui l'accompagnaient. Ce destin tragique était déjà au cœur du documentaire Amy réalisé par Asif Kapadia en 2015. Et si le drame intime de l'artiste plane aussi tout au long de Amy Winehouse : Back to Black - The Real Story Behind the Modern Classic, ce nouveau film préfère se concentrer sur la musique et la réalisation d'un album devenu culte.

 

Malgré son format télévisuel (à peine une heure au compteur) et une réalisation franchement aseptisée (expliquant sans doute la maladresse avec laquelle est abordée la question de l'addiction et de la dépression en filigrane), ce documentaire retrace en détail la composition et l'enregistrement de Back to Black, s'arrêtant longuement sur la plupart des morceaux : leur évolution, leurs arrangements et leurs ambiances respectives. Un parti pris qui ravira les fans et les mélomanes tant le documentaire se montre expansif et riche en anecdotes, avec un soin du détail assez précieux. La quasi‑totalité des collaborateurs d'Amy Winehouse pour ce disque ont été interviewés pour l'occasion : ses musiciens, son manager, ses amis ainsi que ses deux producteurs, Mark Ronson et Salaam Remi. Ces derniers ouvrent d'ailleurs les portes de leurs studios, nous offrant l'occasion d'écouter des séquences inédites tirées des sessions d'enregistrement : versions alternatives, prises vocales en solo... Le tout illustré par de nombreuses images rares d'Amy Winehouse en studio qui permettent de nous replonger directement en 2006. Mais la parole est aussi donnée à Amy elle‑même avec de nombreux extraits d'entretiens passés qui viennent éclairer la création de certains morceaux et sa relation féconde, bien que parfois conflictuelle, avec ses producteurs.

 

Efficace, détaillé et judicieusement axé sur la musique, ce documentaire redonne un peu de vie et de joie à la musique d'Amy Winehouse, rappelant que derrière les tabloïds et les drames, il y avait une compositrice et interprète brillante dont la présence et le style restent toujours intacts aujourd'hui. Un portrait incomplet mais qu'il fait bon ne pas oublier.

Émilien Villeroy - Publié le 14/03/19
Liste des bonus
- Live : an Intimate Evening in London (32')


Commentaire

Tourné le soir de la cérémonie des Grammy Awards (où elle n'avait pas pu être présente pour cause d'interdiction de Visa), ce bref concert intimiste de moins d'une demi‑heure voit Amy Winehouse interpréter quelques morceaux de Back to Black accompagnée d'un backing band très solide. Si quelques flottements sont au programme (une reprise du A Message to you Ruby des Specials quelque peu massacrée par un jeu de guitare approximatif d'Amy Winehouse !), le tout reste une belle prestation, permettant de revoir la chanteuse sur scène et d'apprécier sa voix si puissante et carrément brillante sur un morceau comme Tears Dry on their Own. En bonus de cette performance, des images des répétitions sur deux titres montrent un groupe plus détendu, s'amusant sur des versions de Rehab et You Know I'm No Good.

Note bonus : 4/6
Image

Comme souvent avec les Blu‑Ray Eagle Vision, ce documentaire affiche une technique solide. Les interviews récentes des collaborateurs de Winehouse sont filmées avec beaucoup de détails tandis que les archives d'époque, nombreuses, gardent un certain cachet malgré une qualité fluctuante.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Rien à redire côté son même si la piste DTS‑HD 5.1 n'est pas forcément des plus éclatantes comparée à la stéréo sur un documentaire de ce type, offrant principalement des discussions posées et quelques extraits musicaux captés en studio. Une belle qualité cependant d'un bout à l'autre qui brille dans les nombreux extraits de démo ou de prises vocales faites par Amy Winehouse en studio.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 29/05/19 Yao
BLU 29/05/19 Yao
DVD 29/05/19 The Hate U Give
BLU 29/05/19 The Hate U Give
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Melissa Bernstein - Breaking Bad saison 5
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
melissa-bernstein
eva-green
stefano-sollima
kyan-khojandi
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011