Girl

Année : 2018
Réalisateur : Lukas Dhont
Interprètes : Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart, Tijmen Govaerts, Katelijne Damen, Magali Elali
Éditeur : Diaphana
BD : BD-50, 105', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 19/02/19
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Flamand/Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Flamand/Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
Amazon
19,99 €
Rakuten
15 €
Fnac
19,99 €

Lara (Victor Polster), 16 ans, rêve de devenir ballerine. Peu après son admission dans une école de ballet, elle met tout en œuvre pour « cohabiter » avec son corps, un corps de fille en devenir.
D’emblée, la discipline est ardue et exigeante, mais la danse sert de prétexte à Lukas Dhont dont le film immersif suit l’itinéraire d’un adolescent en pleine transition identitaire.

 

Coincé dans un corps garçon, Lara est tiraillée entre des cours de plus en plus absorbants et des traitements hormonaux qui ne cessent d’inquiéter son père (Arieh Worthalter), investi jusqu’à l’épuisement émotionnel dans cette courageuse aventure. Tandis que Lara teste ses limites jusqu’aux confins du masochisme, une nouvelle mise à l’épreuve intensifie le récit de cette éprouvante métamorphose, celle d’un père qui ne sait plus communiquer avec son enfant.


Présenté comme « un film sur un transsexuel qui danse » au dernier Festival de Cannes, Girl n’aura pas volé sa Caméra d’or, d’autant plus que Victor Polster, androgyne fragile, nous éblouit dans un premier rôle.

Carole Lépinay - Publié le 19/04/19
Liste des bonus
- Entretien avec Lukas Dhont par Laure Adler (émission L'heure bleue du 21 mai 2018 sur France Inter) (53')
- Bande-annonce


Commentaire

Pour appréhender la complexité de son personnage, Lukas Dhont a effectué un immense travail documentaire en amont. Ainsi, les services chirurgicaux de la ville de Gand lui ont été d'une aide considérable. Par ailleurs, Chantal Ackerman, dont l'œuvre fut émaillée de singuliers portraits de femmes et d'interrogations autour de l'identité sexuelle, demeure une référence essentielle pour le cinéaste.

Note bonus : 3/6
Image

Une superbe photographie hyper‑naturelle qui, sans en avoir l'air, apporte toute la douceur et la lumière nécessaires au récit. Un rendu réaliste et précis, toujours délicat.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Partie congrue du film, la bande‑son est presque anecdotique, d'autant que les dialogues sont loin d'être envahissants pour cause de film plutôt introspectif. Tout de même plus d'équilibre en 5.1 pour un cinéma vérité naturel et franc.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lars Lundström - Real Humans saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
lars-lundstrom
nic-pizzolatto
christian-rouaud
sidse-babett-knudsen
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011