Mon chien Stupide

Année : 2019
Réalisateur : Yvan Attal
Interprètes : Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg, Eric Ruf, Pascale Arbillot
Éditeur : Studiocanal
BD : BD-50, 106', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/03/20
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
16,99  €
Rakuten
11,70 €
Fnac
16,99 €

Henri, un écrivain en panne sèche d'inspiration, se lamente que sa femme et ses quatre enfants s'emploient méthodiquement, jour après jour, à briser toute tentative de bonheur et de renaissance artistique alors qu'il ne sait pas encore que les tourments qu'il traverse (et ils sont nombreux : la crise de la cinquantaine, l'amant de sa femme, ses enfants ingrats et défoncés en permanence) le mèneront au grand roman qu'il a toujours rêvé d'écrire. Entre‑temps, un colosse à quatre pattes venu de nulle part va cristalliser toute l'attention ‑et la tension‑ de la maison. Son nom : Stupide. Il est grand, fort et fait la loi dans le quartier. Tout ce que Henri n'est pas.

 

Après le Brio, subtil film sur la discrimination et l'égalité des chances, Yvan Attal adapte librement le roman de John Fante avec une maladresse qu'on ne lui connaissait pas. Robes de chambre grotesques pour tout le monde, vulgarité à tous les étages, histoire qui tourne en rond à base de plaintes et de complaintes, les atermoiements sans fin de Henri sur le temps qui passe et la vie de couple à l'épreuve du quotidien laissent de marbre.

 

Pas vraiment aidé par les bribes de vie personnelle que l'on croit déceler à chaque coin de film faute de mieux (sa femme Charlotte Gainsbourg et un de ses enfants jouent dans le film), Yvan Attal ne parvient jamais à trouver le rythme ni le ton génialement fantasque du roman d'origine. Vite le prochain.

Carina Ramon - Publié le 11/03/20
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Tout est dit.

Note bonus : 0/6
Image

Malgré de beaux paysages du côté de Biarritz et une vaste maison d'architecte des années 70 comme décor quasi unique, la réalisation tristoune d'Yvan Attal n'empêche pas la définition de briller, c'est déjà ça.  

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Yvan Attal retrouve le pianiste de jazz américain Brad Mehldau pour une musique quasi orchestrale (piano, clarinettes, contrebasse) qui fait des étincelles vu le contexte intimiste du film. Son apport à l'ambiance mélancolique parvient à faire des miracles quand le rythme faiblit à l'image. La bande‑son est par ailleurs limitée du côté de l'activité des surrounds. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
07/04/20 Gloria Mundi
07/04/20 Dolittle
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Lars Lundström - Real Humans saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
lars-lundstrom
tara-reid
bryan-cranston
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011