Sonic, le film

Sonic the Hedgehog
Année : 2020
Réalisateur : Jeff Fowler
Interprètes : Ben Schwartz (la voix de Sonic), Jim Carrey, James Marsden, Tika Sumpter, Natasha Rothwell, Adam Pally
Éditeur : Paramount
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 99', toutes zones
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 24/06/20
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Anglais audiodescription
Espagnol Dolby Digital 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Russe Dolby Digital 5.1
Thaï Dolby Digital 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, malaisien, chinois, tchèque, allemand, grec, italien, japonais, coréen, roumain, russe, thaï, turc, espagnol, suédois, néerlandais, danois, finnois, norvégien
Amazon
24,99  €
Rakuten
19,95 €
Fnac
24,99 €

À Green Hills dans le Montana, un mystérieux diable bleu alimente les brèves de comptoirs de la communauté. La rumeur est avérée lorsque Tom (James Marsden), l’agent de police de la petite ville, tombe nez à nez avec Sonic, un genre de hérisson survolté, traqué par le redoutable et fantasque Dr Robotnik (Jim Carrey).


Personnage emblématique du jeu vidéo du même nom, Sonic le hérisson est créé en 1991 par Sega afin de rivaliser avec Mario, le super‑plombier de chez Nintendo. Dans la continuité du conflit qui oppose la créature réfugiée sur Terre au Dr Robotnik (ou Eggman pour les inconditionnels), Hollywood tente, d’autre part, un buddy movie plutôt convaincant qui tient sa promesse de divertissement.

 

Lancés sur la route de San Francisco, Tom et le volubile Sonic apprendront autant l’amitié que la valeur du home sweet home à l’américaine. Outre la parenthèse sirupeuse, on fait le plein de blagounettes inoffensives et d’action, avec notamment une prodigieuse séquence de course‑poursuite dans laquelle l’extraordinaire vitesse supersonic défie la technologie de pointe de son antagoniste Robotnik (au passage, Jim Carrey impayable avec sa choré déjantée sur Where Evil Grows de The Poppy Family). Un bon moment.

Carole Lépinay - Publié le 13/07/20
Liste des bonus
- Commentaires audio du réalisateur Jeff Fowler et de Ben Schwartz, la voix de Sonic
- Autour du monde en 80 secondes (2')
- Scènes inédites (13')
- Bêtisier (2')
- Clip de Speed me Upper (4')
- Pour l’amour de Sonic (4')
- Construire Robotnik avec Jim Carrey (4')
- Aux origines de l’éclair bleu (6')
- Sonic sur le plateau (3')


Commentaire

De sympathiques petits bonus autour de l’adaptation de Sonic au cinéma. C’est un plaisir de retrouver Jim Carrey nous parler de son méchant personnage tandis que des scènes coupées (début original, œil de lynx, Bébé Sonic, Tom et Sonic discutent, Rachel et Wade organisent un rendez‑vous) viennent prolonger l’aventure. Dans l’esprit du film, le réalisateur Jeff Fowler et Ben Schwartz, derrière la voix de Sonic, s’offrent un bon moment en se remémorant les temps forts et les anecdotes du tournage.

Note bonus : 3/6
Image

Plutôt une bonne surprise là encore compte tenu des déboires qui ont entaché le tournage (notamment le haro des fans sur le premier design de Sonic). L'intégration de Sonic est parfaite, l'impression de vitesse réelle, les couleurs pètent (le bleu électrique de Sonic mais aussi la moindre source lumineuse comme dans le labo du Mal de Robotnik, bardé d'écrans bleus et les lasers rouges pour un univers  techno très appuyé), les contrastes tabassent et la définition est au rendez‑vous.

 

En résumé, un HDR Dolby Vision qui brille, clinquant mais pas trop, avec des noirs qui assurent le show (le blancs sont parfaits eux aussi) et  des détails qui vous émerveillent en permanence. Les yeux du petit Sonic brillent tellement qu'on le croirait vivant. Quelle clarté, quelle profondeur ! Le Blu‑Ray reste en dessous malgré ses qualités.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

On commence par une mention spéciale pour la sélection musicale et ses titres vintage entraînants et positifs. Toujours dans le positif, moult effets pour accompagner les accélérations magistrales de Sonic et les apparitions en rafale des anneaux dorés. Le résultat est très vivant, pimpant, efficace et toujours en accord avec la bonne ambiance du film.

 

Avec ses détails sonores volontairement grossis et amplifiés (on se croirait presque dans un casino de Las Vegas !), la VO Dolby Atmos n'en finit pas de faire tourner toutes sortes de bruitages et d'effets dans la pièce pour une BO très expressive des toute premières secondes jusqu'à la fin du film. Les basses sont bien présentes (surtout sur les apparitions de Jim Carrey pour marquer son côté complètement farfelu) mais c'est surtout l'ampleur et l'extrême dynamique qui marquent. Il n'en fallait pas moins pour nous immerger dans ce film très « vidéoludique ».

Top son : aucun
Note son : 5/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
19/08/20 Le prestige
19/08/20 Invisible Man
19/08/20 Interstellar
19/08/20 Inception
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
kyan-khojandi
tatiana-maslany
matt-dillon
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011