Le vent nous emportera

Bad ma ra khahad bord
Année : 1999
Réalisateur : Abbas Kiarostami
Interprètes : Noghre Asadi, Roushan Karam Elmi, Bahman Ghobadi, Behzad Durani
Éditeur : Potemkine/MK2
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 118', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 07/07/20
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Persan DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
24,99  €
Rakuten
28,61 €
Fnac
24,99 €

Abbas Kiarostami (Au travers des oliviers, Et la vie continue), cinéaste iranien parmi les plus grands artistes contemporains, continuait en 1999 de tracer les contours d'une œuvre obsédée par la fragilité de l'identité, la puissance de la nature et la filiation.

 

Des « ingénieurs » débarquent dans un petit village iranien mais leur mission semble mal définie. Au contact de la population, chacun d'eux va évoluer. Grand film contemplatif d'une invention plastique étonnante, Le vent nous emportera mérite largement d'être redécouvert à travers cette restauration 4K de toute beauté, qui rend enfin hommage au pouvoir créatif et visuel de Kiarostami.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 29/07/20
Liste des bonus
- Analyse par Agnès Devictor (nouveauté) (24')
- Leçon de cinéma par Abbas Kiarostami (51')
- A Week with Abbas Kiarostami (90')
- DVD du film


Commentaire

Deux des bonus étaient déjà connus : le making of A Week with Abbas Kiarostami et Leçon de cinéma par Abbas Kiarostami. Deux sujets aussi denses que passionnants où le souci du détail et la réactivité de dernière minute d'Abbas Kiarostami en disent long sur sa méthode de tournage. Tournage d'ailleurs particulièrement difficile comme le rappelle Agnès Devictor dans son analyse. Outre les acteurs non‑professionnels, les déconvenues se sont accumulées jusqu'à mettre en péril le bon déroulement du film. À noter, l'importance des repérages dans le processus de création du film. Plus de deux ans ici pour trouver et ancrer l'histoire dans un territoire.

Note bonus : 4/6
Image

Restauré en 4K et débarrassé de ses défauts de master, le film passe un énorme cap en ce qui concerne la lumière, l'éclat des couleurs et la précision, même si cette dernière n'atteint pas le niveau de définition de films plus récents. Littéralement baigné de rayons du soleil, le cadre s'illumine enfin complètement, offrant certes une ambiance un peu blanche mais parfaitement naturelle et solaire. La petite granulosité 35 mm n'a pas été effacée, bien au contraire. Au final, une copie à la hauteur de nos attentes.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Une scène sonore pas très large surtout centrée sur les voix, mais non dénuée de bruits d'ambiance qui font tout le sel et le naturel du film (la puissance de la nature, toujours). Un cinéma de détail qui se voit et s'écoute. Parfait pour profiter du film dans de bonnes conditions.

Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
05/08/20 Trauma Center
05/08/20 Radioactive
19/08/20 Invisible Man
19/08/20 Dark Waters
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
tatiana-maslany
gillian-anderson
fabrice-gobert
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011