L'homme du président

Namsanui bujangdeul
Année : 2020
Réalisateur : Woo Min-Ho
Interprètes : Lee Byung-hun, Lee Sung-Min, Kwak Do-won, Lee Hee-joon
Éditeur : Lonesome Bear
BD : BD-50, 113', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/11/20
Prix ind. : 20 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Coréen DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français

Corée du Sud. Le 16 mai 1961, un coup d’État militaire catapulte le général Park Chung‑hee (Sung Min‑Lee) au pouvoir. Tandis que son gouvernement exerce une politique dictatoriale et répressive, l’ancien directeur de la KCIA (l’agence des renseignements coréens) décide de témoigner à Washington DC au sujet des affaires troubles dans lesquelles celui‑ci a trempé. Kim Jae‑gyu
(Lee Byung‑hun), un commandant prometteur de l’agence, voit son code moral ébranlé face à la toute‑puissance du président, secondé par l’implacable chef de la sécurité présidentielle, Gwak Sang‑Cheon (Lee Hee‑joon).


Thriller politique inspiré de l’affaire du Koreagate, L’homme du président propose une immersion anxiogène dans les arcanes du pouvoir. Sous la forme d’une investigation, le récit dévoile les travers d’un gouvernement corrompu que le protagoniste, pourtant à la tête de la KCIA, ignore dans un premier temps. Confronté à un manque total de transparence, Kim progresse à tâtons dans un milieu rigide mâtiné d’une atmosphère paranoïaque. Si jusqu’à aujourd’hui, les raisons qui l’ont poussé à l’assassinat n’ont pas été totalement élucidées (complot des États‑Unis ou initiative arbitraire ?), le réalisateur Woo Min‑Ho l’appréhende comme une figure nationale majeure de l’Histoire du pays, celle d’un homme qui aura mis fin au contrat à vie d’un implacable dictateur.

Carole Lépinay - Publié le 19/02/21
Liste des bonus
- Affaire classée, introduction historique par Stéphane du Mesnildot (16')
- Bande-annonce (1')


Commentaire

Une fiche historique de la Corée du Sud précise et détaillée exposée par Stéphane du Mesnildot. Le critique de cinéma revient sur 18 années de dictature sud‑coréenne. À l'issue de son putsch, Park Chung‑hee, figure militaire la plus emblématique de l'après‑guerre, s'impose comme l'homme providentiel dans un pays gangrené par la pauvreté (pour visualiser la précarité du pays, Du Mesnildot nous recommande Le journal de Yunbogi de Nagisa Oshima).

 

Comparée à l'Espagne de Franco, la Corée du Sud soumise à un régime dur et répressif collabore malgré tout avec les pays étrangers. Park permet l'essor économique du pays (des marques comme Samsung et Hyundai émergent à cette période), l'industrie cinématographique voit aussi le jour sous sa présidence, avec Im Kwon‑taek (Le chant de la fidèle ChunhyangIvre de femmes et de peinture) et Kim Ki‑young (The Housemaid) comme chefs de file. 

Note bonus : 3/6
Image

Une image aussi sombre que possible, éclairée par petites touches (souvent des apports naturels extérieurs), presque austère. Heureusement, le jeu sur les lignes, les clairs‑obscurs et le minimalisme du cadrage apportent beaucoup d'allure à l'ensemble pour une approche picturale sérieuse. Un léger manque de définition tout de même pour un effet lisse, notamment sur les visages.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

La sobriété est de mise côté son aussi pour laisser toute la place au jeu de l'intrigue politique mortel. La musique, à coups de vibrations et de sons sous tension, ajoute au côté pesant de l'ensemble. À noter, quelques menues différences entre les deux mix, avec comme bien souvent des détails et bruitages de la VO absents en VF. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
30/06/21 Les chiens
30/06/21 Le mandat
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Justin Theroux - The Leftovers saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
justin-theroux
mathieu-amalric
sarah-jessica-parker
ken-follett
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011