Emmanuelle

Director's Cut
Année : 1974
Réalisateur : Just Jaeckin
Interprètes : Sylvia Kristel, Alain Cuny, Marika Green
Éditeur : Studiocanal
BD : BD-50, 93', zone B
Genre : érotique, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 06/01/21
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français PCM 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99  €
Rakuten
25,80 €
Fnac
26,28 €

Film culte de l’histoire du cinéma érotique français adapté du roman éponyme (et autobiographique ?) d'Emmanuelle Arsan, Emmanuelle raconte l’initiation amoureuse d’une jeune femme qui part rejoindre son mari (Alain Cuny) installé à Bangkok.

Avec Emmanuelle, le photographe de mode Just Jaeckin passait pour la première fois derrière la caméra dans un style suranné typique de l'époque, fait de flous artistiques et de belles images volontiers surexposées. Au‑delà des clichés sur la Thaïlande, paradis fantasmatique du sexe sans tabou et des filles faciles, c'est surtout la métamorphose d'une jeune femme qui assume ses désirs que l'on retiendra, un sujet inédit dans une société française post‑Mai 68 encore corsetée.  

 

Pour les nostalgiques de Pierre Bachelet, de couchers de soleil, de la belle Sylvia Kristel, de la débutante Christine Boisson et des fauteuils en osier.

Carina Ramon - Publié le 08/03/21
Liste des bonus
- Emmanuelle par la sociologue Camille Emmanuelle (31')


Commentaire

Excellente idée de la part de Studiocanal que de donner la parole à la journaliste et sociologue Camille Emmanuelle, qui propose une relecture du film à travers sa genèse, son tournage (tout petit budget), son équipe constituée à la fois de débutants et de quelques confirmés (notamment le scénariste Jean‑Louis Richard, auteur de Fahrenheit 451 et proche collaborateur de François Truffaut) et sa place dans la révolution du désir féminin à l'écran. Elle souligne l'acte quasi politique qui consistait à tourner un tel film à cette époque, distribué au départ sous le manteau. 

Note bonus : 4/6
Image

Jolie cure de jeunesse pour Emmanuelle qui reprend vie grâce à cette version restaurée en 4K sous l'œil averti de Just Jaeckin lui‑même et de Robert Fraisse pour l'étalonnage des couleurs, bien plus pimpantes qu'auparavant. Le niveau de détail est aussi amélioré, tout comme la pertinence des contrastes. Les visages gagnent en pureté et la plupart des défauts ont été éliminés (grain, fourmillements, poussières, etc.). Une plongée dans les Seventies, pleine de douceur et voiles à peine pudiques.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Une VF DTS-HD MA 2.0 claire, stable et gracieuse. Les dialogues sont agréables, mais c'est la musique (notamment la chanson d'ouverture de Pierre Bachelet) qui bénéficie en premier lieu de ce lifting acoustique. Pas mal.

Top son : aucun
Note son : 3/6


1569€ 2290€
il y a 12 heures
299€ 699€
il y a 2 jours
484€ 899€
il y a 4 jours
PLANNING
07/12/21 Petite maman
07/12/21 Metropolis
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
kyan-khojandi
fabrice-gobert
victor-matsuda
mathieu-amalric
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser