Monster Hunter

Année : 2021
Réalisateur : Paul W.S. Anderson
Interprètes : Milla Jovovich, Tony Jaa, T.I., Ron Perlman, Diego Boneta
Éditeur : SPHE
BD : 1 UHD-99 + 1 BD-50, 103', toutes zones
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 28/04/21
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Anglais Audiodescription
Italien DTS‑HD Master Audio 5.1
Hindi Dolby Digital 5.1
Polonais Dolby Digital 5.1
Hongrois Dolby Digital 5.1
Russe Dolby Digital 5.1
Turc Dolby Digital 5.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, arabe, bulgare, croate, danois, estonien, finnois, grec, hébreu, hongrois, islandais, italien, letton, lituanien, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, roumain, russe, serbe, slovaque, slovène, suédois, tchèque, turc
Amazon
22,23  €
Fnac
29,99 €
Fnac
29,99 €

Après avoir exploité à outrance la franchise vidéoludique Resident Evil, Paul W.S. Anderson revient avec une nouvelle adaptation d’un jeu vidéo ultra‑populaire (70 millions d'exemplaires du jeu de Capcom écoulés dans le monde) : Monster Hunter. Et encore une fois, sa femme à la ville, Milla Jovovich, campe le personnage principal.

 

Tout commence par la disparition d’une patrouille de rangers. Une autre patrouille de rangers, dirigée par Artemis (Milla Jovovich), se lance à sa recherche. Sous ses ordres, des soldats musclés, tatoués et blagueurs. Mais quand ils traversent un portail temporel peuplé de monstres en tous genres, la rigolade est terminée et la chasse au ranger commence.

 

Pas de surprise côté scénario, qui tient sur une feuille de papier à cigarette et qui lorgne clairement du côté de PredatorEn revanche, on est positivement étonnés par le décorum lunaire, la conception des monstres en images de synthèse (budget de 60 millions de dollars en même temps) et la fascinante présence de Milla Jovovich, toujours aussi nerveuse et crédible dans les scènes d’action.

 

Ces dernières s’enchaînent d'ailleurs dès les premières secondes sans temps mort, et même si elles sont souvent brouillonnes, elles respectent l'univers et les règles du jeu dont elles s'inspirent : Diablos, Nerscyllas, Rathalos… tous les monstres préférés des gamers sont au rendez‑vous.

 

Un fan service efficace et fun dont l'approche cinématographiquement reste malgré tout au ras des pâquerettes. Surenchère, mise en scène patapouf, absence d'émotion… difficile de faire à la fois dans le gigantisme et le raffinement. La preuve avec l'ultime scène du film (pas la plus réussie) dont l'unique but est de donner envie aux fans de voir la future suite.

Cédric Melon - Publié le 20/04/21
Liste des bonus
- Les chasseurs de monstres (8')
- Du jeu à l'écran (7')
- L'arsenal des monstres (5')
- Scènes coupées (3')
- Blu-Ray du film


Commentaire

Présentation des chasseurs par Milla Jovovich et son mari réalisateur. Il précise qu'il s'agit de son plus long projet (environ dix ans). Elle ajoute qu'il était absolument obnubilé par la franchise depuis sa sortie. On grappille plus loin quelques images du tournage monstre au milieu de nulle part, en Afrique, à 300 km de toute vie humaine. Avec de tels décors, davantage de baskstage et moins de promo n'aurait pas été pour nous déplaire. 

Note bonus : 2/6
Image

Tournage au top en 4.5K, Digital Intermediate (2K) ici pour cause de copie archi bourrée d'effets spéciaux. Et pourtant, le rendu est étonnant, les monstres parfaitement intégrés. C'est même assez époustouflant dans le genre, digne d'une démo 4K. 

 

Que ce soit les gros plans sur la belle Artemis (déesse de nature et de la chasse) ou les séquences épiques focalisées sur les bestioles, on en prend plein les yeux, notamment grâce à un HDR10 du feu de dieu. La lumière et les décors couleur sable apportent une brillance totalement magnifiée par ce dernier. Netteté, ciselé, extrême dose de lumière, souci du détail, camaïeu de bruns… rien n'échappe à notre regard dans ce désert hypnotique.

 

Et tous les recoins de l'image bastonnent, gorgés encore une fois de lumière et de contrastes d'enfer (on est presque éblouis par la blancheur extrême des dents des acteurs !). En simple Blu‑Ray, on perd une partie de la colorimétrie solaire du film et quelques degrés de netteté (une prouesse vu le nombre de CGI, encore une fois). Moralité : ceux qui sont venus pour le spectacle en auront vraiment pour leur argent. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Une VO Atmos aussi « maousse » et dévastatrice que les monstres du film. De l'impact, du velu, du gros calibre… avis aux amateurs qui se délecteront des tempêtes sonores, de la mitraille des armes, des cris, des grognements et de tout le bestiaire du film venant de toutes parts. Les occasions sont nombreuses (quasiment tout le film), blindées de basses vrombissantes. Et les effets hauteur vraiment perceptibles.

 

En réalité, tout le film est un morceau de démo Atmos. Qu'il s'agisse des araignées géantes ou du Diablos des sables, le rendu s'approche davantage de la sensation du jeu que du cinéma où le son comme les silences ont un sens. Rien de tel ici… Ça tabasse, un point c'est tout. En comparaison, avec son débit trois fois inférieur, la VF DTS‑HD Master Audio 5.1 ne fait pas le poids. Le pire étant les doublages… 

 

On regrettera juste au passage que la musique électro, trop timidement utilisée, ne soit pas davantage exploitée.

Top son : aucun
Note son : 5/6



699€ 999€
il y a 5 jours
999€ 1499€
il y a 5 jours
1299€ 1499€
il y a 5 jours
PLANNING
28/07/21 Open Source
28/07/21 Cure
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Rotem Shamir - Fauda saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/171/photo_0331123722.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
rotem-shamir
martin-scorsese
gillian-anderson
melissa-bernstein
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011