The Night

Année : 2020
Réalisateur : Kourosh Ahari
Interprètes : Shahab Hosseini, Leah Oganyan, George Maguire, Michael Graham, Elester Latham, Gia Mora,
Éditeur : First International Production
BD : BD-25, 101', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 20/05/21
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.39
HD 1 080i (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais/Iranien DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
14,99  €
Fnac
15 €
Rakuten
8,88 €

Los Angeles. Après une soirée entre amis, un couple et son bébé se perdent sur le chemin du retour. L’hôtel Normandie semble alors être l’endroit idéal pour se reposer mais la nuit qui les attend n’aura rien d’une sinécure…

 

Coproduit par Jeffrey Allard, à qui l’on doit deux remakes de Massacre à la tronçonneuse, The Night plante son décorum horrifique dans un hôtel du XXe siècle. Si ses longs couloirs obscurs et son étrange réceptionniste sont des références évidentes à Shining de Kubrick, le cinéaste iranien Kourosh Ahari (Generations, 2018) se perd à son tour dans les dédales d’un huis clos qui réfléchit le côté obscur du couple en crise. De ce postulat plutôt convenu, l’espace confiné et glauque du Normandie libère ses démons intérieurs.

 

Qu’il s’agisse de la chambre, des corridors obscurs ou même du toit de l’hôtel, chaque lieu pousse les jeunes parents à la confusion mentale, les privant de repères tangibles pour faire éclater leurs secrets assassins. Encore que le jugement moral soutenu par le réalisateur soit largement discutable… Autre point faible et pas des moindres, l’opacité de la photographie qui surligne à outrance la part d’ombre des personnages.

Carole Lépinay - Publié le 26/10/21
Liste des bonus
- Micro-trottoir (1')
- Les réactions du public (3')
- Bande-annonce


Commentaire

Les compliments pleuvent après la projo du film le 8 mars 2020 lors du Cinequest Festival. Forcément…

Note bonus : 1/6
Image

Une photo bien trop sombre et bouchée pour y voir quelque chose, même en Blu‑Ray (pas hyper‑précis qui plus est). C'est lourd dans tous les sens du terme même si, en réalité, des efforts certains ont été consentis au niveau de la mise en scène et des décors à l'intérieur de l'hôtel. Le choix des tonalités ocre était également bien vu.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Des ambiances lugubres typiques de ce genre du film (souffles, coups, pleurs…) mais une bande‑son majoritairement dépouillée qui ne boostera pas votre soirée Halloween. Un peu de dynamique malgré tout sur les rares passages musicaux. 

Top son : aucun
Note son : 3/6



Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 4 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
matt-dillon
poppy-montgomery
mathieu-amalric
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser