Kaamelott premier volet

Epique Édition spéciale
Année : 2021
Réalisateur : Alexandre Astier
Interprètes : Alexandre Astier, Franck Pitiot, Thomas Cousseau Jean-Christophe Hembert, Anne Girouard
Éditeur : M6 Vidéo
BD : 1 UHD-99 + 1 BD-50, 120', toutes zones
Genre : heroic fantasy, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 24/11/21
Prix ind. : 49,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Atmos
Français Dolby TrueHD 7.1
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants, anglais
Amazon
44,99  €
Fnac
49,99 €
Rakuten
140 €

Quinze ans après le lancement du format court éponyme sur M6, Alexandre Astier poursuit l’aventure Kaamelott au cinéma. Un pari mûrement réfléchi tant d'autres avant lui se sont heurtés à l'exercice du passage de la shortcom (short comedy quotidienne) au grand écran. Astier, fort de son immense succès TV et de la non moins immense et pressante attente des fans, vise lui carrément une trilogie au cinéma.


Arthur est de retour

Tout recommence alors que le royaume est en crise. La disparition d'Arthur a permis à Lancelot de régner en despote sur le royaume de Logres. Bientôt ramené au pays par des mercenaires, Arthur n’a aucune intention de remonter sur le trône. À moins que…

 

Décors spectaculaires, plan‑séquence ambitieux, tournage 70 mm, défilé permanent de guest stars (Chabat, Clavier, De Caunes et même un certain Sting, plutôt bon d'ailleurs), dès la première séquence, l'ambition d'Astier pour son projet est immense. Visuellement, le pari est réussi même si on perd au passage le côté bricolé et intimiste qui faisait la spécificité de la série.


Qui veut jouer au Robobrol ?

Le retour des personnages emblématiques de Kaamelott est aussi un plaisir pour les fans ‑que nous sommes‑. Revoir Perceval (Franck Pitiot), Karadoc (Jean‑Christophe Hembert) et Leodagan (Lionnel Astier) dans leurs œuvres et délires sémantiques vaut assurément le détour. Sans parler de la partie de robobrol, divinement non‑sensique, et de quelques allusions à l'actualité en sous-texte. Mais au‑delà de ces séquences de pur kiff et de ces punchlines, que reste‑t‑il du film de cinéma, de son ossature, des trajectoires et d'enjeux supérieurs attendus au cinéma ?

 

Beaucoup de (bonnes) références

Difficile de juger à l'aune d'un seul film sur les trois prévus même si, en l'état, « le pot » semble parfois un peu grand pour la « mayonnaise ». L’intrigue sert avant tout à aligner des saynètes s’adressant d’abord aux initiés, le manque de rythme se fait parfois sentir (les flashbacks trop longs notamment), tandis que la mise en scène manque de relief et de souffle. Malgré les influences évidentes de Chabat (Astérix), Clavier (Les Visiteurs) et des Monty Python (qui, eux, assumaient le côté bidouillé de leurs films), Alexandre Astier, aussi talentueux soit‑il pour l’écriture des dialogues et des personnages, perd en route une partie du charme que lui conférait le format TV. Souhaitons que l'inventeur de ce monde burlesque et attachant, pour son deuxième volet en préparation, enrichisse la formule d’une histoire et d’une mise en scène taillées pour le cinéma. La quête du Graal continue.

Cédric Melon - Publié le 13/12/21
Liste des bonus
- Commentaires audio d'Alexandre Astier
- Blu-Ray du film et bonus
- DVD du film
- DVD des bonus
- 24 cartes de portraits de personnages du film
- Pièce en étain du Royaume de Logres, frappée à la main, à l’effigie du Roi Arthur


Commentaire

Ayant reçu uniquement le disque 4K de la part de l'éditeur, nous ne pouvons que noter les commentaires audio du scénariste et réalisateur (making of de 45' et module Double regard : diptyque photographique Astier/Mortagne sur le Blu‑Ray). Accompagné de deux de ses enfants, également présents sur le tournage, Alexandre Astier commente son film d'un point de vue avant tout émotionnel. Un bon moment même si l'aspect technique est un peu effacé au profit de la bonne ambiance.

Note bonus : 3/6
Image

Tournage 70 mm et Digital Intermédiaire 4K obligent, ce master 4K a tout bon de A à Z. De l'immensité des décors naturels qui se ressent à chaque plan, au piqué de l'image en passant par les couleurs rares mais éclatantes (les folles tenues burgondes), Astier nous convie à un retour en grande pompe du roi Arthur. Mais c'est surtout la densité extrême des noirs qui nous plaît et qui sied particulièrement à l'ambiance du film, un parti pris assumé au service de l'histoire pour une crédibilité accrue du genre heroic fantasy et une plongée à l'époque « indéfinie » du film. Le HDR Dolby Vision apporte une lisibilité à toute épreuve, du relief et un vernis pour le coup très cinématographique.  

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Alexandre Astier signe aussi la musique orchestrale et les thèmes du film, parfois jazzy, parfois plus classiques ou guerriers. Si elle n'est pas prépondérante dans le récit, la musique tire le film vers le haut avec une ambiance particulièrement bien travaillée et une projection Dolby Atmos appréciable et encore une fois au service du film, qui fait la part belle au réalisme et aux vrais sons d'ambiance parfaitement distribués (craquement de la coque du bateau au début du film par exemple). Immersion garantie à Kaamelott aux côtés de la Résistance.

Top son : aucun
Note son : 5/6



2989€ 3999€
il y a 1 heure
349€ 499€
il y a 1 heure
1718€ 2999€
il y a 1 heure
PLANNING
19/01/22 Respect
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Poppy Montgomery - Unforgettable saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
poppy-montgomery
tara-reid
lars-lundstrom
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser