28 semaines plus tard

28 Weeks Later
Année : 2007
Réalisateur : Juan Carlos Fresnadillo
Interprètes : Robert Carlyle, Rose Byrne, Jeremy Renner
Éditeur : Fox
BD : BD-50, 110’, zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 19/03/08
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Italien DTS 5.1
Tchèque Dolby Digital 5.1
Polonais Dolby Surround
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, tchèque, islandais, portugais, hongrois, arabe, roumain
Amazon
11,99 €
Vingt-huit semaines après la propagation d'un virus mortel à travers Londres, ayant transformé les habitants de la ville en zombies sanguinaires, les derniers contaminés sont morts de faim. Les autorités décident alors de repeupler la capitale britannique sous le contrôle de l’armée. Évidemment, la découverte d’une survivante va de nouveau créer la panique.

Suite enragée du film réalisé par Danny Boyle en 2003, 28 semaines plus tard va encore plus loin dans l’horreur et la panique, sans pour autant transformer sa raison d'être (le thriller d’anticipation) en simple film de zombies.

Flippant du début à la fin, offrant quelques plans impressionnants d’un Londres désolé, n’offrant aucun répit aux spectateurs, 28 semaines plus tard est une éprouvante plongée en plein cauchemar, soutenue par une partition musicale redoutable. Anxiogène à mort.
Jean-François Lefèvre - Publié le 04/04/08
28 semaines plus tard (2007)
28 semaines plus tard (2007)
28 semaines plus tard (2007)
Liste des bonus
- Commentaires audio du réalisateur et du producteur
- Scènes inédites commentées en option par le réalisateur et le producteur
- Deux sujets sur le développement et la production de cette séquelle (12')
- Making of (13')
- Zoom sur les comédiens interprétant les zombies (7')
- Gros plan sur le tournage des scènes d’action (7')
- Bandes-annonces


Commentaire
Dommage que les suppléments ne soient pas proposés en HD, car ils sont vraiment dignes d’intérêt. Notamment le sujet sur la façon dont les comédiens-zombies ont chorégraphié leur démarche et mis au point leurs hurlements.
Note bonus : 5/6
Image
Jouant sur les plans ultra-courts et les scènes choc, le film de Juan Carlos Fresnadillo est d’une nervosité et d’une intensité visuelle nettement au-dessus du lot. Bénéficiant d’une définition accrocheuse, de contrastes puissants et d’une photographie typée très efficace, l’esthétique du film fait merveille sur grand écran. Quelques plans granuleux subsistent dans un bel ensemble.
Top image : 75'55 (les zombies découpés aux rotors d’hélicoptère)
Note image : 5/6
Son
Dantesque ! Un mixage 5.1 éprouvant. Jouant à la fois sur l’effet de surprise (les zombies surgissent là où on ne les attend pas) et l’ambiance apocalyptique du film, la bande-son alterne les moments de calme plat inquiétants et les pics acoustiques rageurs. La VO DTS-HD Master Audio 5.1 se montre d’une folle intensité, avec des niveaux de variation très impressionnants. La VF DTS, plus nivelée et limitée en bande passante (768 kbps), offre également un rendu percutant (mais moins nuancé).
Top son : 65' (des avions survolent la ville), 65'25 (du napalm sur Londres)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 18/02/19 Venom
BLU 18/02/19 Venom
BLU 18/02/19 Venom
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
ken-follett
nic-pizzolatto
melissa-george
martin-scorsese
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011