Christmas Evil

You Better Watch out
Année : 1980
Réalisateur : Lewis Jackson
Interprètes : Brandon Maggart, Jeffrey DeMunn, Dianne Hull, Andy Fenwick, Brian Neville, Joe Jamrog
Éditeur : Carlotta
BD : BD-50, 94', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 01/12/21
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 1.0
Anglais DTS‑Master Audio 1.0
Sous-titres
Français
Amazon
19,67  €
Fnac
24,99 €
Rakuten
11,90 €

Employé dénigré d’une usine à jouets, Harry (Brandon Maggart) supporte mal le cynisme ambiant qui plombe la magie de Noël. Hanté par un souvenir d’enfance traumatique et au bord de la dépression, il décide de revêtir le costume du Père Noël pour une distribution de cadeaux un peu particulière…


Le réalisateur John Waters le considère comme le meilleur film de Noël. Christmas Evil de Lewis Jackson s’impose davantage comme un drame sanglant qu’un slasher façon Vendredi 13, sorti la même année. Derrière la croisade meurtrière de Harry, petit enfant fragile coincé dans un corps d’adulte, apparaît la critique acerbe d’une société de consommation amnésique et désabusée.

 

Malgré son manque de rigueur côté scénario et le jeu maladroit d’un Santa Claus tueur au grand cœur, l’unique et ultime film (pour le cinéma) de Lewis Jackson réhabilite la magie de Noël à coups de sympathiques giclées d’hémoglobine.

Carole Lépinay - Publié le 09/03/22
Liste des bonus
- Commentaires audio de Lewis Jackson et John Waters
- Entretien avec Lewis Jackson (7')
- Entretien avec Brandon Magagart (7')
- Scènes coupées (7')
- Avis des spectateurs (3')
- Story‑boards (4')
- Bande-annonce


Commentaire

Dans le commentaire audio dispensé par Lewis Jackson et le réalisateur John Waters, fan inconditionnel du film, on prend connaissance de toutes les embûches auxquelles celui‑ci s'est confronté, du tournage à la distribution. Même le titre original a été modifié sans l'accord du réalisateur. En plus d'énormes difficultés de distribution, le film essuya de mauvaises critiques à sa sortie, seules les revues Variety et Boxoffice ne lui ont pas reproché sa lenteur et son absence d'effets gore. Le film a fait son petit bonhomme de chemin depuis, et c'est tant mieux. 

 

Avant Christmas Evil, Lewis Jackson, ancien étudiant de la NYU, réalise The Deviators et The Transformation : a Sandwich of Nightmares pour des drive‑in. Il revient brièvement sur sa carrière et nous confie sa conception de la peur au cinéma : « Ce qui m'interesse, c'est ce que j'ignore », d'où son effroi face à l'ultime plan du Projet Blair Witch. Le cinéaste regrette par ailleurs que les films d'horreur à Hollywood aient perdu en qualité. 

 

L'acteur principal Brandon Maggart nous parle quant à lui de son rôle et évoque le clin d'œil à Peter Lorre lors de la scène finale (sa scène favorite au passage). Quelques scènes coupées dans laquelle Harry vrille petit à petit, que ce soit au boulot ou à domicile…

 

Après une projection test, les feedbacks de spectateurs varient, certains reprochent au film son côté amateur tandis que d'autres préconisent de ne surtout pas le proposer à Noël, dès fois que certains esprits tordus s'en inspireraient… On trouve aussi quelques commentaires sympas, heureusement. 

 

Pour finir, une scène story‑boardée du film qui a été supprimée et jamais retrouvée. 

Note bonus : 3/6
Image

Il demeure nombre défauts de master, parfois un épais grain et une douceur de rendu typique des productions de l'époque. En revanche, les rouges semblent boostés par une force surnaturelle, et c'est plutôt rigolo vu le ton du film.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Un rendu un peu sourd et étouffé mais rien de grave, on profite malgré tout des dialogues. Une DTS‑HD Master Audio 1.0 qui fait ce qu'elle peut.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
18/05/22 Scream
18/05/22 Le proviseur
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Martin Scorsese - Boardwalk Empire saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
martin-scorsese
tom-selleck
ken-follett
gillian-anderson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser