Final Fantasy : les créatures de l'esprit

Final Fantasy : the Spirits Within
Année : 2001
Réalisateurs : Hironobu Sakaguchi, Motonori Sakakibara
Interprètes : Ming‑Na, Steve Buscemi, Alec Baldwin, Ving Rhames (voix)
Éditeur : SPHE
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 105', toutes zones
Genre : science-fiction, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 15/11/21
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Allemand DTS‑HD Master Audio 5.1
Hongrois Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Russe Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Thaï Dolby Digital 5.1
Tchèque Dolby Digital 2.0
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, arabe, chinois, croate, tchèque, danois, néerlandais, finnois, allemand, grec, hébreu, hindi, hongrois, islandais et 12 autres sous-titres

2065. Une météorite s'écrase sur Terre, libérant des milliers de créatures extraterrestres maléfiques. Les rares humains encore en vie se réfugient dans des cités et organisent la résistance. Mais deux points de vue s'opposent : celui du général Hein, qui souhaite utiliser tout l'arsenal encore disponible pour détruire le refuge des fantômes, et celui du Dr Aki Ross et de son mentor Dr Sid qui, eux, espèrent retrouver les huits esprits représentant la vie et dont la toute‑puissance permettrait d'anéantir ces spectres parasites…

 

Unique en son genre en 2001, Final Fantasy était ‑à l'époque‑ visuellement épatant. L'histoire restait toutefois alambiquée, les dialogues super creux et certaines scènes déjà vues mille fois, notamment dans Alien et Starship Troopers. Ce Final Fantasy parvenait pourtant à garder le rythme, fournissant son lot de scènes d'action distrayantes et d'ectoplasmes terrifiants.

 

Évidemment, depuis, il y a eu AvatarAlita et consorts. Le film a donc particulièrement vieilli et ses décors aussi. Pour les gamers nostalgiques.

Carina Ramon - Publié le 01/02/22
Liste des bonus
- Commentaires audio de l'équipe et du co‑réalisateur
- Commentaires audio des responsables animation et plateau, et éditeur
- Le rêve d’Aki (9')
- Sur le plateau avec Aki (1')
- Élaboration des graphismes (8')
- Délire animé (2')
- Explorations artistiques (6')
- Début alternatif (5')
- Le projet Gray (6')
- Documentaire interactif : making of (31')
- Fiches d’identités numériques
- Bandes-annonces
- Blu-Ray du film et bonus


Commentaire

Évidemment tout fait un peu daté, particulièrement les modules techniques sans son ou le vrai/faux making of du film avec les personnages/acteurs en coulisses comme si on y était. En revanche, le petit focus sur les graphismes vaut le détour (2001, c'est déjà loin question poste de travail), tout comme les commentaires audio qui satisferont très certainement les fans du film. À noter toutefois que l'intégralité de ces bonus était déjà présente sur l'édition DVD du film datant de 2002. Du réchauffé, donc.

Note bonus : 3/6
Image

On retrouve l'ambiance sombre, désaturée et lugubre de nos souvenirs, avec toutefois davantage de lisibilité dans les nombreuses scènes en basse lumière (les noirs sont beaucoup plus denses qu'autrefois), de la brillance au niveau de la lumière et un éclat inédit des couleurs (les créatures fluorescentes notamment). Et si on voit évidemment beaucoup plus pointu côté définition aujourd'hui, cette dernière reste satisfaisante et permet de se replonger sans problème dans ce film un peu vieillot au look de jeu vidéo.

 

À l'époque, les images de synthèse avaient marqué les esprits et sans doute l'histoire de l'animation en CGI, mais aujourd'hui, vingt ans plus tard, on voit tout de suite à quel point les techniques d'animation du corps ont progressé. Et les textures aussi. Si les visages restent encore beaux à leur façon, la démarche des personnages tient en revanche plus du monde du jeu vidéo que du cinéma. De nombreux défauts persistent et sont bien visibles en 4K.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Des basses mordantes, c'est le premier détail qui saute aux oreilles en Dolby Atmos. Les canaux arrière sont aussi régulièrement mis contribution et les dialogues se placent idéalement. Le film ne manque pas de scènes taillées pour les sursauts sonores comme les attaques des créatures qui se déplacent partout dans la pièce, ou encore les vaisseaux toujours accompagnés d'infrabasses vibrantes. En somme, une envergure nouvelle en VO. Même la VF, désormais DTS‑HD Master Audio 5.1, progresse et se hisse au niveau de l'image.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
18/05/22 Scream
18/05/22 Le proviseur
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Priyanka Chopra - Quantico saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
priyanka-chopra
melissa-george
matt-dillon
victor-matsuda
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser