Madres Paralelas

Année : 2021
Réalisateur : Pedro Almodovar
Interprètes : Penélope Cruz, Milena Smit, Israel Elejalde, Aitana Sanchez-Gijon, Rossy de Palma
Éditeur : Pathé
BD : BD-50, 122', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/04/22
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Espagnol DTS‑HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français (imposé sur la VO), français pour sourds et malentendants
Amazon
15,00  €
Fnac
15 €
Rakuten
7,99 €

Janis (Penélope Cruz) et Ana (Milena Smit, une révélation) s’apprêtent à accoucher dans le même hôpital. Malgré sa grossesse accidentelle, Janis, jeune quadra, est enchantée à l’idée d’accueillir un bébé, Ana, victime d’un viol, conçoit différemment la chose. Des liens forts se tissent entre les deux futures mères célibataires mais leur amitié sera bientôt confrontée à un événement aussi violent qu’inattendu…


En première lecture, un film sur la maternité, thème chéri d’Almodovar qui n’aura cessé de nourrir et de questionner sa filmographie. Derrière le désir assumé ou contrarié de procréation affleurent les fantômes de la grande Histoire dont Janis pérennise la mémoire à travers son job de photographe, et dont l’arrière‑grand‑père fut victime de la dictature franquiste.

 

L’anthropologue Arturo Buendia (Israel Elejalde), chargé des fouilles des disparus (enterrés dans des fosses communes) est aussi le père (démissionnaire) de son enfant. Il permet le lien entre les tiraillements intimes de l’héroïne et le traumatisme exogène de la guerre civile. C'est l’autre thématique puissante (et audacieuse) de Madres Paralelas (superbe affiche au graphisme qui dit tout) jointe à ce portrait de femmes solidaires et farouchement indépendantes.

Carole Lépinay - Publié le 18/10/22
Liste des bonus
- Coulisses du film : production et réalisation (2')
- Maquillage (1')
- Photographie et son (1')
- Art et accessoires (2')


Commentaire

Prise dans le vif du tournage, l'équipe technique (toutes spécialités compartimentées) a son (très) petit moment de reconnaissance. 

Note bonus : 2/6
Image

Le rendu vidéo qui aurait pu sembler un peu basique est contrebalancé par des couleurs pétantes et une symbolique du rouge très visible. Il en ressort un côté chaleureux, étrange parfois car proche du fluo et très stylisé, mais toujours à l'image de Pedro Almodovar : unique.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

On oscille entre dialogues denses et musique nostalgique à base de cordes et de piano. Le compositeur Alberto Iglesias, qui travaille pour la douzième fois avec le réalisateur, ajoute des notes discordantes pour souligner les liens mère‑enfant perturbés. Un 5.1 qui reste toutefois assez sage.

Top son : aucun
Note son : 3/6



2299€ 3999€
il y a 3 jours
1099€ 2499€
il y a 3 jours
200€ 500€
il y a 3 jours
PLANNING
07/12/22 Music Hole
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
ken-follett
sarah-jessica-parker
florent-siri
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser