Saw VI

Director's Cut
Année : 2009
Réalisateur : Kevin Greutert
Interprètes : Tobin Bell, Costas Mandylor, Betsy Russell, Mark Rolston
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : BD-50, 91', toutes zones
Genre : gore, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 04/03/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
5,50 €
Mise en scène fauchée privilégiant les gros plans, enfilade ininterrompue de séquences de torture-porn, un tueur fanatique (« le Jigsaw ») amateur de machinations toujours plus raffinées, et des réalisateurs forcement interchangeables (ici, Kevin Greutert, le monteur des précédents opus), voici la recette de cette franchise à succès qui, en dépit de son titre malheureux (en français, « saucisse »), fête déjà son sixième épisode.

Le principe n’a guère évolué et, si l’affiche prétend un retour aux sources (quelles sources d’ailleurs ?), Saw VI déroule les mêmes ingrédients que ses prédécesseurs. Strahm, l’agent spécial, est mort, laissant l’inspecteur Hoffman en charge du lourd héritage de Jigsaw. C’est donc reparti pour un nouveau jeu du chat et de la souris entre les deux hommes, tandis que le FBI, croit-on, se prépare à cerner le tortionnaire.

Dès la séquence d’ouverture, le ton est donné : trépanation à la clé pour celui qui, des deux agents de change, n’aura pas le courage nécessaire à sa propre amputation. Le reste est à l’avenant. Les fans ne seront pas déçus, les autres passeront leur route. Rien à voir donc, en attendant, avec lassitude, le septième Saw (ou « chaussette »)…
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 01/03/10
Liste des bonus
- Commentaires audio du réalisateur et des deux scénaristes
- Commentaire audio des producteurs
- Focus en HD sur les pièges de Saw VI (9')
- Sujet en HD sur l'attraction éponyme du parc Universal (11')
- Gros plan en HD sur le tueur, son interprète et la psychologie du personnage (6')
- Clip HD (3')
- Bandes-annonces de l'éditeur


Commentaire
Il faudra vraiment être un fan pur et dur pour revoir le film plusieurs fois, accompagné des commentaires audio. Le reste n'est pas franchement captivant cinématographiquement parlant. Du basique pour une saga qui l'est encore plus.
Note bonus : 3/6
Image
Un rendu peu ambitieux voire cheap qui se contente d'aligner les gros plans (ce qui permet de faire l'impasse sur des décors trop coûteux), des ambiances froides ou chaudes (c'est selon…), et des séances de tortures filmées sur fond noir. Du classique pour la série, techniquement propre, mais esthétiquement assez moche.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Là aussi, toute la panoplie habituelle du film d'horreur peu inventif : cris, pleurs, chairs tranchées, lames qui s'affairent, salves d'aigus agressives… Bref, rien de neuf à l'horizon. On note toutefois une meilleure spatialisation, plus d'équilibre et une plus grande ouverture en VO. Caisson peu utilisé.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
ken-follett
damian-lewis
michael-c-hall
martin-scorsese
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011