Pièce montée

Année : 2010
Réalisateur : Denys Granier-Deferre
Interprètes : Jérémie Renier, Clémence Poésy, Danielle Darrieux, Jean-Pierre Marielle, Julie Depardieu, Léa Drucker
Éditeur : Diaphana
BD : BD-50, 92', zone B
Genre : comédie dramatique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 24/07/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français DTS 2.0
Sous-titres
Aucun
Amazon
11,50 €
Tous deux issus d'une famille aisée, jeunes avocats aux dents longues, Vincent et Bérangère décident de se marier à l’Église pour respecter les traditions. Madeleine, la grand‑mère de Bérangère, a insisté pour que la cérémonie se déroule dans une petite paroisse campagnarde. Là, ce qui devait être une journée pleine de joie deviendra l’occasion pour certains de régler leurs comptes, pour d’autres de prendre des décisions cruciales, pour d’autres encore de trouver ou retrouver l’amour… Vincent et Bérangère en sortiront‑ils indemnes ?

Difficile d’évoluer en terrain plus connu : une comédie démontant les rouages du comportement bourgeois à l’occasion d’un mariage qui exacerbera les sensibilités de chacun. Une situation déjà vue ailleurs mais qui, malgré son manque d’originalité, réussit à toucher et à amuser grâce à la vision acérée de Denys Granier‑Deferre. Là où beaucoup de cinéastes auraient décidé de charger la mule dans la satire, quitte à verser dans le burlesque ou à rendre leurs personnages détestables (voir Mariages ! de Valérie Guignabodet), le metteur en scène équilibre parfaitement son discours entre observation clinique d’un microcosme engoncé dans ses valeurs rigoristes et portraits émouvants de personnages perdus, que ce soit dans leurs convictions religieuses, leurs choix de vie, leurs interrogations sur le futur, ou tout simplement l’amour…

Cet équilibre quasi miraculeux, Granier‑Deferre le maintient grâce à trois éléments cruciaux. Le premier, le plus important : le scénario, qui évite l’accumulation de saynètes et sait rendre organique l’évolution de tous les protagonistes. Puis viennent les acteurs, tous excellents. En la matière, difficile de faire mieux : Jérémie Renier et Clémence Poésy sont parfaits en jeunes mariés qui réalisent que le plus important n’est pas de construire leur carrière, mais leur amour. Danielle Darrieux et Jean‑Pierre Marielle sont particulièrement touchants, anciens amants séparés par la vie qui se retrouvent pour rouvrir un chapitre inachevé de leur vie, ne serait‑ce que pour une nuit. Puis viennent les autres, les frères, les sœurs, les parents, tous incarnés par des comédiens truculents et solides (Léa Drucker, Julie Depardieu, Christophe Alévêque, Dominique Lavanant, Louise Monot…). Enfin, contrairement à beaucoup de réalisateurs hexagonaux, Denys Granier‑Deferre n’oublie pas qu’il réalise un film de cinéma et soigne sa mise en scène et ses mouvements de caméra, pour un résultat non pas ostentatoire, mais toujours censé, précis et agréable.

Bien sûr, un tel récit n’évite pas quelques clichés dont on se serait bien passé, mais reconnaissons qu’avec tant de personnages, il est parfois compliqué d’en brosser certains en peu de temps sans recourir à un ou deux raccourcis. Un défaut mineur pour un film attachant qui, malgré son aspect corrosif, n’oublie pas d’avoir du cœur.
Laurence Mijoin-Duroche - Publié le 25/08/10
Liste des bonus
- Making of (26')
- Bande-annonce (2')


Commentaire
Si le making of n’évite pas le côté « tout le monde il est beau », il offre beaucoup d’images du tournage, montre la façon de travailler du réalisateur, sa relation avec les comédiens, et la complicité qui règne entre ceux‑ci (voir notamment comment Dominique Lavanant et Jean‑Pierre Marielle ont l’air de s’entendre comme larrons en foire).
Note bonus : 3/6
Image
Principal défaut de cette image : une définition en deçà de ce qu’est capable d’offrir le support, les détails n’étant pas toujours mis en valeur. En revanche, la compression est en général réussie, avec des arrière‑plans stables malgré, toujours, un certain manque de finesse. Côté couleurs et contrastes, on apprécie le rendu naturel des teintes et la bonne profondeur des noirs.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
La piste DTS-HD Master Audio 5.1 est un modèle du genre pour ce type de films. Les dialogues se détachent aisément, mais les ambiances ne sont pas oubliées pour autant, avec des effets acoustiques bien localisés sur les enceintes arrière, et une musique qui occupe agréablement l’espace sonore. Le bilan est plus mitigé pour le DTS 2.0, avec ce coup‑ci des dialogues trop en retrait par rapport aux autres éléments, et une dynamique générale assez plate.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
jesse-tyler-ferguson
pascal-laugier-et-louis-thevenon
matt-dillon
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011