Tête de Turc

Année : 2010
Réalisateur : Pascal Elbé
Interprètes : Roschdy Zem, Samir Makhlouf, Pascal Elbé, Léo Elbé, Ronit Elkabetz, Simon Abkarian, Florence Thomassin
Éditeur : Warner
BD : BD-25, 84', toutes zones
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 08/09/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentandants
Amazon
8,39 €
On connaissait Pascal Elbé acteur, le voici qui passe derrière la caméra pour un premier film honnête, sorte de polar social tentant de prendre le pouls de la France des banlieues, à travers le parcours croisé de deux frères d’origine arménienne.

L’un est médecin urgentiste et vient de se faire lyncher par une bande de jeunes des cités, direction le coma pendant trois jours, l’autre est un flic usé, qui va tenter de retrouver les responsables du drame. En face, une mère d’origine turque (formidable Ronit Elkabtez) tente d’élever seule ses deux fils, dont Bora, 14 ans, qui, après avoir jeté un cocktail molotov sur le médecin, est venu l’extirper des flammes. De là, un malentendu érige le jeune Bora en modèle de civisme, au point d’être invité à recevoir une médaille de la part des autorités civiles.

Marqué par ce fait divers survenu en 2006 à Mama Galledou, étudiante sénégalaise brûlée vive à Marseille dans un bus par huit mineurs, Pascal Ebé a donc planté sa caméra dans la banlieue parisienne, afin d’ausculter cette France prise en tenaille entre le chômage, le doute identitaire et la haine de l’État. Sans doute fasciné par les récits choraux du Mexicain Inarritu (Babel, 21 grammes), Pascal Elbé a lui aussi voulu réaliser un film pluriel, engagé, honnête, mais qui pèche par son manque de souffle (travail propret mais impersonnel) et la pauvreté de sa réalisation. Un film de scénariste sincère mais faiblard.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 27/09/10
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire
C'est étonnant, mais c'est comme ça, alors…
Note bonus : 0/6
Image
Une photographie naturelle, propre et parfois joliment travaillée (notamment certains intérieurs comme l'appartement du veuf), mais un ensemble plutôt froid caractéristique de l'imagerie de la banlieue française. Rien qui empêche la compression de faire correctement son travail, hormis quelques scènes sombres au rendu plus délicat.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Voici une bande-son qui sert bien le propos du film, précise, claire, presque ciselée. C'est sobre, retenu, mais impactant à la fois. On apprécie la jolie spatialisation, les dialogues percutants, les effets dispatchés dans notre dos et les basses toujours audibles (attention, on reste loin du film d'action). En DTS-HD Master Audio 2.0, la différence se fait notamment au niveau des graves et de l'ouverture sonore, beaucoup plus réduis. Mais la dynamique de l'ensemble demeure.
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 20/08/19 Tandem saison 1
DVD 20/08/19 Meutres à…
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
fabrice-gobert
melissa-george
eva-green
francois-charles-bideaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011