Psychose

Psycho
Année : 1959
Réalisateur : Alfred Hitchcock
Interprètes : Anthony Perkins, Janet Leigh, Vera Miles, John Gavin, Martin Balsam, John McIntire
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 108', toutes zones
Genre : thriller, N&B
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 19/10/10
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais Dolby Digital 2.0
Italien Dolby Digital 2.0
Allemand Dolby Digital 2.0
Espagnol Dolby Digital 2.0
Japonais Dolby Digital 2.0
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, japonais, italien, allemand, espagnol, néerlandais, danois, norvégien, finnois, grec, portugais, suédois, coréen, chinois
Amazon
9 €
Une jeune femme en fuite trouve refuge dans un motel isolé... Une prouesse technique exceptionnelle ! Hitchcock réalise presque entièrement ce film grâce à des scènes muettes à personnage unique, et en longs dialogues traités en champ et contrechamp. La fuite en voiture de Janet Leigh après son vol, ou la collation offerte par Anthony Perkins à son arrivée au motel en témoignent, quelques‑unes des scènes les plus mémorables sont muettes. Une machine de précision capable d’effrayer n’importe qui... même au jour d’aujourd’hui.
Carina Ramon - Publié le 23/09/10

Cinécult' Alfred Hitchcock : la face obscure du maître

Il lui a fallu du temps avant d’obtenir la reconnaissance de la critique (surtout aux USA). Mais Hitchcock s’est imposé au fil de ses cinquante‑trois films comme l’un des plus grands cinéastes de l’Histoire. Certains disent même qu’il a inventé le cinéma moderne avec ses individus a priori normaux mais atteints de graves problèmes psychologiques, ou encore son obsession du voyeurisme qui irriguera chacun de ses films jusqu’au plus brillant d’entre tous, Fenêtre sur cour, qu’il réalisera en 1954.

Lire la suite
Liste des bonus
- Making of en SD (94')
- Discussion audio entre Hitchock et Truffaut (15')
- Gros plan sur le marketing mis en place par le cinéaste autour du film en SD (8')
- Scène de la douche sans musique en SD (4')
- Scène de la douche story‑boardée en SD (4')
- Focus sur le travail de restauration sonore effectué par la société française Audionamix en SD (10')
- Archives photos (8')
- Affiches pubs (3')
- Affichettes (1')
- Photos coulisses (8')
- Photos pubs (8')
- Bandes-annonces (8')
- Épisode de la série TV Alfred Hitchock Presents en SD (26')
- Commentaire audio de Stephen Rebello, auteur du making of


Commentaire
Une très belle édition qui a été soignée sur le plan de l'interactivité. Tout y est ou presque (il manque quand même une vraie analyse filmique). Du making of, dans lequel intervient la secrétaire de « Hitch » comme elle l'appelle, aux méthodes de promotion mises en place par le cinéaste lui‑même (il ne boude pas son plaisir d'être à l'écran), en passant par les bandes‑annonces (Hitchcock nous fait visiter le plateau de tournage en indiquant à la manière d'un inspecteur de scène de crime les endroits‑clés du film), ou encore le commentaire audio fort intéressant, on prend un divin plaisir à prolonger la plongée dans le monde de Psychose. Mention toute particulière au travail de la société française Audionamix, qui permet d'apprécier aujourd'hui le film tel que Hitchcock l'a entendu lors du tournage. La nouvelle localisation des sons est impressionnante.
Note bonus : 6/6
Image
Quel bonheur de revoir le film dans de telles conditions. Merci Universal. Alors évidemment, vu son âge, tout n'est pas parfait dans le meilleur des mondes, avec quelques effets de rémanence, petits points blancs et autres griffures. Mais finalement, c'est bien peu de choses comparé au plaisir de visionnage. Ce N&B très nuancé s'appuie sur nombre de détails et une profondeur de champ salvatrice. Les scènes les plus éclairées sont les plus belles. Logique.
Top image : 47' (La douche…)
Note image : 4/6
Son
Il s'agit, en français Dolby Digital 2.0, d'une piste mono reprise à droite et à gauche. Résultat : une scène sonore essentiellement concentrée à l'avant. Ce qui n'empêche toutefois pas la musique de Bernard Herrmann de développer une belle présence. Rien de comparable toutefois à la spatialisation de la piste anglaise DTS-HD Master Audio 5.1. Dès les premières notes de musique, la différence est flagrante. Même chose pour les passages de voiture, les ambiances (tout est expliqué dans les bonus), etc. On apprécie aussi la pureté cristalline de la bande‑son. Beau boulot de la part de la société Audionamix pour son travail de recéation du son Surround en studio.
Top son : aucun
Note son : 4/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
19/08/20 Le prestige
19/08/20 Invisible Man
19/08/20 Interstellar
19/08/20 Inception
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Justin Theroux - The Leftovers saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
justin-theroux
poppy-montgomery
kevin-bacon
liam-neeson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011