L'agence tous risques

The A-Team
Année : 2010
Réalisateur : Joe Carnahan
Interprètes : Liam Neeson, Bradley Cooper, Jessica Biel, Quinton Rampage Jackson, Sharlto Copley, Patrick Wilson
Éditeur : Fox
BD : BD-50, 133' (version longue)/ 118' (version cinéma), toutes zones
Genre : action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/11/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1 (version cinéma uniquement)
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais Audio Description
Portugais DTS 5.1
Italien DTS 5.1
Espagnol DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, portugais, danois, finnois, italien, espagnol, néerlandais, norvégien, suédois, grec, brésilien, roumain, serbe
Amazon
8,50 €
Rappelez‑vous, la série TV L'agence tous risques n’était déjà pas un modèle de finesse et de subtilité (dans le paysage cathodique actuel, elle ne serait peut‑être même pas produite par un Network américain) : les personnages étaient sacrément stéréotypés, le scénario réduit à sa portion congrue et chaque intrigue prétexte à enchaîner les scènes d’action, toujours filmées de la même façon. Le tout saupoudré de dialogues d’une banalité affligeante, où émergeaient de temps en temps quelques répliques devenues cultes depuis.

Au‑delà du désir des producteurs de choisir cette série plutôt qu’une autre (qui restera probablement un mystère pour longtemps), on se demande comment son adaptation cinématographique va bien pourvoir combler les vides. Et dès les premières minutes, la réponse est limpide : par rien.

On comprend très vite que l’ambition des auteurs n’est pas de révolutionner le genre (le film d'action), ni même de revenir aux origines du « mythe » (retrouver le côté cradingue de la série), mais de s’en servir comme base d’une farce décontractée destinée à se reposer les neurones. De ce côté‑là, la mission est réussie.

Dans ce maelström d’effets numériques assez moches, les acteurs cabotinent, le scénario patine et les méchants sont pathétiques. Mêmes les scènes d’action, totalement invraisemblables, ne relèvent pas le niveau. Le film se termine alors dans un binz sans nom à la limite du cartoonesque. Une blague immédiatement oubliée après son visionnage, qui a tout de même coûté 165 millions de dollars.
Cédric Melon - Publié le 19/10/10
Liste des bonus
- Choix du montage cinéma ou de la version longue
- Dans l'action avec le réalisateur : présentation de l'option PIP en HD (1')
- Commentaire du réalisateur en PIP sur la version cinéma
- Scènes inédites en HD (9')
- Bêtisier en HD (7')
- Thème musical sur des images du film en HD (1')
- Making of en HD (29')
- Portraits des personnages en HD (23')
- Effets visuels commentés Jimmy Price en HD (6')
- Bande-annonce cinéma version longue
- Bonus Live via le Net


Commentaire
Évidemment, ça ne vole pas haut et on est loin de se poser des milliers de questions sur le film. Mais avouons que le commentaire audio de Joe Carnahan (Narc, 2003) se laisse suivre sans déplaisir. Il est même bourré d'infos sur la série originale et le tournage du film. On reste dans l'amusement, et alors ? Le reste est assez promo et peu intéressant. Un bêtisier à l'image du film : léger.
Note bonus : 3/6
Image
Difficile de prendre en défaut le film, qui fait un carton ou presque au niveau de l'image. Alors oui, ça sent le blockbuster à plein nez, on ne fait ni dans la finesse, ni dans l'esthétique recherchée (vraiment pas de style…), mais votre diffuseur aura de quoi se dégourdir les pixels. Un seul mot d'ordre : l'impact. Revers de la médaille, ça fait toc. D'autant que certains effets spéciaux ne sont pas vraiment bien intégrés et assez grossiers (voir la voiture qui brûle sous le pont ou la scène de l'éboulement des containers sur le port). Une super lisibilité, mais un ensemble peu mémorable.
Top image : 18'08 (Looping reprend du service), 84'18 (varappe en pleine ville)
Note image : 5/6
Son
La VF mi-débit fait du bon travail, mais la VO l'emporte haut la main question chaleur, énergie, envergure et impact. C'est flagrant d'un bout à l'autre du film. D'ailleurs, c'est véritablement la bande‑son qui donne corps au film à coups de graves, d'explosions et tout ce qu'il est possible d'imaginer. On est encore loin de la finesse et de la subtilité… Et si le remix du générique de la série est plutôt réussi, on regrette de ne pas l'entendre davantage…
Top son : 113'50 (feu d'artifice final)
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 16/10/19 Week-end
BLU 16/10/19 Week-end
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Tatiana Maslany - Orphan Black saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
tatiana-maslany
melissa-george
gillian-anderson
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011