Le drôle de Noël de Scrooge 2D et 3D

A Christmas Carol
Année : 2009
Réalisateur : Robert Zemeckis
Interprètes : Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth, Bob Hoskins
Éditeur : WDSHE
BD : 2 BD-50 + 1 CD-Rom, 96', toutes zones
Genre : animation, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines scènes peuvent impressionner les plus jeunes)
Sortie : 01/12/10
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (MVC 3D en 3D/Mpeg4 AVC en 2D)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français, anglais
Depuis la mort de son associé Marley, Ebenezer Scrooge vit seul et se plaît à tyranniser tous ceux qu'il croise. Rabougri par la peur de manquer et de finir dans la pauvreté, Scrooge s'est isolé et peu à peu coupé de tous ceux qui l'aimaient. Jusqu'au jour où le spectre de son ami Marley vient frapper à sa porte et lui conseille de changer sa façon de voir et de faire les choses, sous peine d'errer à jamais dans les limbes. Scrooge va dès lors être confronté aux fantômes de Noël passés, présents et futurs...

Voilà un conte de Noël fantastique bien loin de la candeur, des couleurs et du côté festif des autres films d'animation. Avec ses décors sombres (mais magnifiques !), ses personnages ultra‑réalistes et ses effets 3D de derrière les fagots qui flanqueront une trouille bleue aux plus petits, ce Drôle de Noël de Scrooge se vit plutôt comme un cauchemar.

Mais l'émotion est bel et bien là. L'émerveillement aussi d'ailleurs. Il suffit de voir le vieux Scrooge poser un regard attendri sur la peine de son comptable ou se faire traîner, hilare, par une diligence dans les ruelles d'un Londres enneigé, pour sentir couler sur sa joue des larmes d'enfant. Une réussite totale.
Jean-François Lefevre - Publié le 10/12/10
Interview Benoît Landot
Surprise… Lors du test des Blu‑Ray 3D signés Walt Disney Studios Home Entertainment (Volt, star malgré lui 3D, Alice au pays des merveilles 3D et Le drôle de Noël de Scrooge 3D), nous avons constaté que ces derniers ne fonctionnaient pas sur une platine Blu‑Ray classique… Pourtant, au lancement du BD 3D il y a un peu plus d’un an, la Blu‑Ray Disc Association vantait la compatibilité d’un disque 3D sur une platine 2D. Nous avons voulu en savoir plus en interrogeant le responsable français des nouvelles technologies chez l’éditeur. Voici ses réponses… Lire la suite
Liste des bonus
- Petit sujet en 3D sur la production du film (uniquement sur le Blu-Ray 3D) (3')
- Bandes-annonces des Blu-Ray Disney 3D (uniquement sur le Blu-Ray 3D)
- Mode PIP permettant de comparer le film avec le tournage en Motion Capture
- Sujet sur l'adaptation du conte de Dickens en HD (15')
- Scènes coupées en HD (9')
- Calendrier de l'Avent interactif
- Sujet sur le tournage présenté par le jeune comédien Sammi Hanratty en HD (2')
- Sujet sur la 3D chez Disney avec Timon et Pumbaa en HD (4')
- Copie numérique du film à télécharger sur PC ou sur baladeur


Commentaire
Le mode PIP plaira aux amoureux d'explications techniques, mais a tendance à dissiper la magie du film. Le reste est de facture assez classique et dispensable.
Note bonus : 3/6
Image
S'il n'y avait qu'un Blu‑Ray 3D à conseiller pour Noël, ce serait celui-ci ! Tout simplement parce qu'enfin, la 3D sert à quelque chose. Si en 2D classique, le film est déjà excellent, en 3D, il prend une épaisseur nouvelle et donne irrésistiblement envie aux spectateurs de fouiller les décors pour dénicher les détails amusants et originaux imaginés par les graphistes. Il faut dire qu'entre l'apparition du fantôme de Marley au début du film lorsque Scrooge rentre chez lui, la valse des esprits damnés, la neige qui tombe devant l'écran, le survol des toits londoniens, la course‑poursuite avec la Mort et le visage de synthèse de Jim Carrey, le spectacle en relief est vraiment réjouissant. On en redemande ! La satisfaction n'est toutefois pas totale car, encore une fois, dès que l'action s'emballe, la lisibilité, la précision et le relief baissent d'un cran. Sans compter que l'écran du téléviseur est résolument trop petit pour un tel film. Une vidéoprojection s'impose !
Top image : 33'20 (les fantômes du passé), 44'01 (une chute à travers les nuages), 61'31 (course‑poursuite avec la Mort)
Note image : 5/6
Son
Le son est aussi remarquablement travaillé, et bien que l'on peste une fois de plus sur l'absence de VF haute définition, le spectacle acoustique proposé est de qualité. La musique d'Alan Silvestri, les nombreux effets sonores (notamment lorsque le fantôme de Marley montre l'escalier de Scrooge en traînant ses chaînes), l'appui des basses au moment de l'apparition de la mort, l'ébullition des canaux surround lors des retours de Scrooge dans le passé, tout est fait pour que le spectacle soit pleinement immergé dans le récit. Cela dit, la VO possède encore plus de peps et de détails que la VF.
Top son : aucun
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/143/photo_0727170802.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
matt-dillon
eric-rochant
liam-neeson
christian-rouaud
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011