My Own Love Song

Année : 2009
Réalisateur : Olivier Dahan
Interprètes : Renée Zellweger, Forest Whitaker, Madeline Zima, Nick Nolte
Éditeur : TF1 Vidéo
BD : BD-50, 97', zone B
Genre : road-movie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 18/08/10
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
9,20 €
Après l’immense succès obtenu par La môme et l’Oscar de Marion Cotillard, Olivier Dahan a donc succombé aux sirènes de Hollywood. Résultat, un tournage en Louisiane avec un casting 100% américain : Forest Whitaker dans le rôle d’un pompier miné par un incendie qui a tourné au vinaigre, et René Zellweger, ex‑Bridget Jones devenue ici chanteuse dépressive en fauteuil roulant, à la suite d’un accident qui lui a coûté sa carrière et son jeune fils.

Mais une lettre qui révèle l’existence, quelque part, du fils si longtemps pleuré, va permettre à Joey et Jane d’unir leur solitude. On pourrait en conclure un peu hâtivement que Dahan, comme l’essentiel des cinéastes européens posant leur caméra sur le sol américain, s’est laissé gagner par le syndrome du road‑movie, filmant l’Amérique comme une gigantesque carte postale. Pourtant, si l’on se souvient de la trajectoire d’Isabelle Huppert dans la formidable Vie promise, qui repartait elle aussi sur les routes de son passé, My Own Love Song retrouve cette même forme de parcours élégiaque, lyrique, qui, en dépit d’un sentimentalisme parfois too much, possède un souffle indéniable.

Esthétiquement et musicalement (Bob Dylan à la composition) très soigné, le film de Dahan progresse entre des paysages majestueux et une nature filmée comme autant d’hallucinations colorées, conférant à l’épopée intime de ces deux paumés une authentique beauté.
Jean-Baptiste Thoret - Publié le 19/01/11
Liste des bonus
- Interview du réalisateur en HD (24')
- Making of des deux derniers jours de tournage en HD (22')


Commentaire
Deux bonus qui suffisent amplement à nous satisfaire tant ils sont sincères et passionnants, ce qui est loin d'être toujours le cas. Au cours de son entretien, le réalisateur revient sur le processus de casting, l'écriture du scénario, les coupes nécessaires ou imposées pour dynamiser le film ou respecter le budget. On y apprend notamment que Sharon Stone devait au départ tenir le rôle principal. Quant au making of, en N&B, c'est une petite merveille d'instants volés lors des deux derniers jours de tournage. Un point vu original sur le film et son auteur…
Note bonus : 4/6
Image
Une photographie enchanteresse, quasi automnale, qui ressort magnifiquement sur ce Blu-Ray. Dahan filme ses personnages de très près et livre des gros plans de toute beauté. Les paysages et décors naturels sont eux aussi mis en valeur de fort belle manière. Il faut dire que la Nouvelle‑Orléans est hautement cinématographique… Contrastes, précision et définition, tout est là.
Top image : 50'44 (space cake magique…)
Note image : 5/6
Son
VO et VF font jeu égal. Qu'il s'agisse des basses, de la vivacité de l'ensemble, des ambiances naturelles, de la clarté des dialogues ou de la spatialisation de la bande-son signée Bob Dylon, tout est quasi parfait, surtout pour ce type de film, tout en intimité et jamais dans la démonstration. Bien sûr, nous ne saurions que trop vous conseiller le visionnage en VOST pour bénéficier du jeu original des comédiens.
Top son : 62'57 (Renée Zellweger pousse la chansonnette)
Note son : 5/6


PLANNING
DVD 29/05/19 Yao
BLU 29/05/19 Yao
DVD 29/05/19 The Hate U Give
BLU 29/05/19 The Hate U Give
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Michael C. Hall - de serial killer à papa prêt à tout
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
michael-c-hall
mads-mikkelsen
leila-bekhti
martin-scorsese
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011