Le fils à Jo

Année : 2010
Réalisateur : Philippe Guillard
Interprètes : Gérard Lanvin, Jérémie Duvall, Olivier Marchal, Vincent Moscato, Karina Lombard, Darren Adams
Éditeur : Gaumont Vidéo
BD : BD-50, 95', toutes zones
Genre : comédie dramatique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 17/05/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (Mpeg4 VC-1)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français DTS-HD Master Audio 2.0
Français audiodescription 2.0
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants, anglais
Amazon
13 €
Chez les Canavaro, le rugby, c'est sacré. Il y a eu le grand‑père, une véritable légende de l'ovalie, puis son fils Jo (Gérard Lanvin), ancienne gloire respectée rangée des ballons dans le Sud‑Ouest, et Tom, le petit dernier qui, à 13 ans, n'a pas encore développé toutes les capacités que nécessite ce sport exigent. Il est même carrément hermétique aux placages et autres mêlées brutales, qui lui fichent une trouille bleue. Son truc à lui, ce sont les maths. Même Pompon (excellent Vincent Moscato), le copain de toujours de ces deux âmes esseulées, ne parvient pas à rétablir la communication entre ce père qui se terre dans les souvenirs (sa grande époque sur le terrain, sa femme disparue…), et ce fils qui rêve de s'émanciper loin de la pression et de la tradition familiale.

Mais peu à peu, une idée fait son chemin : pour motiver le fiston, pourquoi ne pas rassembler les anciens potes du rugby (dont le Chinois, alias Olivier Marchal) et reformer une équipe de choc ? L'occasion pour les habitants de ce petit village du Tarn de se serrer les coudes et d'appliquer à la lettre les valeurs d'entre‑aide et de convivialité de ce sport de gentlemen gentiment bourrus. Une aventure qui pourrait aussi rapprocher un père et son fils.

Philippe Guillard, ex‑rugbyman et journaliste sportif, nous emmène pour son premier film dans la France d'en‑bas, celle des petites gens qui jouent la débouille pour joindre les deux bouts, se rendent des services, se haïssent puis se serrent dans les bras. Celle où tout est possible avec un peu de bonne volonté et d'amitié. Une vision extrapolée à l'échelle d'un village tout entier de l'univers de rugby, idéalisée, presque conservatrice. Mais aussi une histoire à hauteur d'hommes, mus par une même passion et l'envie d'être ensemble. Simplement. Pourquoi pas ?
Carina Ramon - Publié le 15/04/11
Liste des bonus
- « Dans les vestiaires », le making of du film en SD (28')
- Focus sur le joueur maori Darren Adams en SD (10')
- Sur le terrain en SD (7')
- La bande à Jo en SD (10')
- 3e mi-temps en SD (7')
- Focus sur le jeune comédien Jérémie Duvall en SD (7')
- Musique du film en HD (13')
- Quatre scènes coupées en SD (15')
- Bande-annonce


Commentaire
Une multitude de petits modules dévoilant avec sincérité et générosité les coulisses de ce tournage qui fut une grande première pour Philippe Guillard, à qui on a dû expliquer l'histoire du « Silence plateau, moteur demandé, moteur, action… clap ». Philippe Guillard, ancien joueur et journaliste sportif, est d'ailleurs très présent au sein de cette interactivité, jamais avare d'anecdotes croustillantes au sujet du rugby ou de l'équipe. La sincérité et la volonté de bien faire caractérisent vraiment son travail sur ce film, qu'il a couvé huit années durant.

Personne n'est oublié, ni Gérard Lanvin, ni Olivier Marchal, ni le jeune Jérémie Duvall, ou encore tous les sportifs et entraîneurs qui émaillent le film. De la bonne humeur communicative, notamment palpable sur le plateau de tournage (très bon making of).
Note bonus : 4/6
Image
Marqué par sa photographie très automnale, le film aurait sans doute gagné en chaleur et en brillance à être tourné à une période plus clémente de l'année. L'ensemble se montre donc froid, mais doux et emprunt d'une certaine nostalgie qui lui va bien. Ajoutez à cela un petit grain parfaitement dosé et beaucoup de naturel, et vous obtenez une image classique mais efficace.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Peu de scènes d'action ou de match, mais beaucoup d'énergie dans le placement des dialogues et d'allant dans la spatialisation de cette bande‑son délicieusement folk. Sans oublier les ambiances, parfaites pour étoffer un peu tout cela. Bonne piste stéréo par ailleurs.
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 21/06/19 Ralph 2.0
BLU 21/06/19 Ralph 2.0
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
matt-dillon
tom-selleck
sarah-jessica-parker
leila-bekhti
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011