Austin Powers

Austin Powers : International Man of Mystery
Année : 1997
Réalisateur : Jay Roach
Interprètes : Mike Myers, Elizabeth Hurley, Michael York, Mimi Rogers
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 94', zone B
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 08/06/11
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
14,90 €
En 1967, le super agent secret Austin Powers, avec ses multiples gadgets, son sex‑appeal de dingue et son poitrail velu, sauve le monde des plans de l’abominable Dr D’Enfer. Mais alors qu’il pensait enfin aspirer à un repos bien mérité, D’Enfer se cryogénise et place son corps en orbite autour de la Terre. N’écoutant que son courage légendaire, Austin Powers décide lui aussi de se transformer en glaçon géant pour la fin de l’humanité... Trente ans plus tard, les deux frères ennemis sortent de leur coma glaciaire et découvrent une vie, une époque et des mœurs qui ont bien changé. Mais les projets du Dr D’Enfer sont toujours aussi sombres et sa vengeance s’annonce terrible !

Écrit et interprété par le déluré Mike Myers, bien connu pour ses pitreries d’adolescent attardé dans Wayne’s World et ses séquelles, Austin Powers se paie allègrement la tête du plus célèbre des agents secrets. 007 devient 00Sexe, alias Austin Powers, un agent déjanté, sex‑symbol des Sixties, entouré lui aussi de sa nymphette de prédilection, la séduisante Elizabeth Hurley.

Parfois facile voire grossier, souvent en‑dessous de la ceinture, l’humour est l’arme principale du film de Jay Roach, avec un Mike Myers facétieux qui déploie sa panoplie habituelle de grimaces, de postures et de mimiques. Malgré certaines inégalités dans le rythme de l’histoire et une fâcheuse tendance à verser dans la comédie stupide (on n’est parfois pas loin de Dumb & Dumber), on ne peut s’empêcher de sourire, de rire et parfois de s’esclaffer devant cette farce kitschissime bourrée de gags. Un film énergique et coloré. Du pur divertissement.
Carina Ramon - Publié le 30/05/11
Liste des bonus
- Making of en SD (13')
- Clip vidéo par Austin Powers (2')
- Scénette promo (4')
- Bande-annonce


Commentaire
Le making of est du genre brut de décoffrage (pas de sous‑titres mais ils ne sont pas nécessaires). Le reste est évitable, d'autant que ces bonus bénéficient d'un habillage assez ringard pour le coup…
Note bonus : 1/6
Image
Sur la précédente édition DVD, l’image affichait une photographie neutre (les couleurs manquaient de chaleur) et comportait quelques moirages sur les arrière‑plans. La HD a‑t‑elle pallié ces petits défauts ? Réponse : plus ou moins. Une légère instabilité demeure et le grain d'origine persiste et signe. On constate aussi quelques plans larges un peu flous. Par contre, les couleurs pop et acidulées font leur retour. On aurait juste apprécié encore plus de lumière et d'éclat pour entrer de plein fouet dans ce trip psychédélique…
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Un mix bien supérieur en VO où le 5.1 franc et plein délivre sa dynamique (scènes musicales) et ses effets à bon escient (précis et variés) pour une ambiance de belle ampleur participant pleinement à la réussite du film (avec petite participation du caisson). En français, on perd non seulement le jeu déjanté de Mike Myers, mais aussi l'écho, la charpente et une bonne partie de la dynamique. Ça n'a même rien à voir…
Top son : aucun
Note son : 4/6


PLANNING
DVD 18/06/19 Les estivants
DVD 18/06/19 Good
DVD 18/06/19 Désirée
BLU 18/06/19 Désirée
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Sarah Jessica Parker - Divorce saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
sarah-jessica-parker
tatiana-maslany
mads-mikkelsen
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011